Quand la douane américaine prend les écouteurs de OnePlus pour des contrefaçons d’AirPods

Spread the love

Les douaniers américains ont de quoi être fiers : ils viennent de réaliser une grosse prise en interceptant à l’aéroport international de New York 2 000 contrefaçons d’AirPods venant de Hong Kong. « Si la marchandise avait été authentique, le stock aurait valu 398 000 $ », détaille le service de douane.

Problème, selon les images publiées sur Twitter et dans le communiqué de presse, il ne s’agit pas de contrefaçons d’AirPods, mais des OnePlus Buds, les écouteurs de OnePlus vendus 79 $/89 €.

Entre la copie et la contrefaçon, la frontière est parfois mince, et OnePlus, comme beaucoup d’autres, s’est indéniablement inspiré d’Apple pour ses écouteurs. Toujours est-il que les produits saisis par la douane ne cherchent pas à tromper les consommateurs en se faisant passer pour des AirPods. L’emballage, en partie rouge (la couleur habituelle de OnePlus), indique clairement qu’il s’agit des OnePlus Buds.

Quant au produit lui-même, s’il y a bien une ressemblance avec les AirPods, tout connaisseur remarquera que la forme du boîtier comme des écouteurs est à mi-chemin entre les AirPods et les AirPods Pro. Les douaniers américains ont manifestement fait une erreur de jugement sur la nature des OnePlus Buds, qui, bien qu’ils ressemblent aux AirPods, sont des produits authentiques et autorisés.

Les OnePlus Buds, tels que présentés par OnePlus sur son site.

OnePlus a réagi sur Twitter avec humour en demandant à la douane de bien vouloir lui rendre cette marchandise. Pendant ce temps-là, de « vraies » contrefaçons, comme les i800 TWS qui imitent le plus fidèlement possible les AirPods, jusqu’à l’emballage (lire notre prise en main), courent toujours.

Leave a Reply