Quand Google Chrome garde des données sur un homme mort

Spread the love

Google n’est  pas l’entreprise la plus respectueuse de la vie privée que l’on peut trouver dans la planète tech. Bien sûr, ce n’est probablement pas la pire non plus. Officiellement, l’entreprise veut faciliter la gestion des données personnelles, mais cela n’empêche pas certains utilisateurs de vouloir prendre des mesures drastiques pour les protéger. Le témoignage de Joe Toscano, publié dans Forbes ne risque pas forcément d’arranger les choses.

Google Chrome et les données invisibles

L’auteur explique donc qu’il lutte depuis longtemps afin de s’assurer de pouvoir choisir ce que Google sait sur lui, notamment sur ses informations personnelles. Mais il s’est rendu compte d’une première information qu’il n’avait jamais réalisé. Si Google Chrome peut garder vos mots de passe, il retient aussi les sites et applications sur lesquels vous ne voulez pas que votre mot de passe soit retenu. Une liste que vous pouvez trouver en cliquant ici. Or, il n’avait jamais autorisé la sauvegarde de ces données.

Sa seconde étape a concerné l’étape des adresses (consultable ici), des endroits où il s’était rendu, où bien qu’il avait rentré dans son navigateur Google Chrome. Mais aussi d’autres, comme par exemple concernant sa famille. Dans le lot, sa grand-mère qui n’a pas internet, ou son grand-père qui était mort quelques mois plus tôt. Mais Google connaissait leurs noms complets avec les initiales, leurs adresses… Des informations qu’il n’avait parfois même pas complètement ! Des données entrées en majuscules, permettant selon de confirmer que les informations avaient été scrapées par une IA.

Selon lui, ces informations auraient été collectées par une autre entreprise et vendues à Google. Mais comment ont-elles ensuite été liées à son propre compte ? Ils possèdent un nom de famille différent et celui-ci n’utilisait pas d’outil de géolocalisation. Le mystère reste pour l’instant entier… A vos pronostics. Dans tous les cas, c’est effrayant…

Leave a Reply