Protection des données personnelles : pourquoi les utilisateurs n’ont plus confiance

Spread the love

Ces dernières semaines, de nombreux scandales liés à la sécurité des données personnelles ont émaillé l’actualité. Le plus important concerne Facebook qui a dû faire face à une fuite massive concernant 533 millions d’utilisateurs, dont 20 millions de Français. Un peu plus tard, nous avons appris que les informations personnelles de près d’un demi-milliard d’utilisateurs de LinkedIn avaient été mises en vente.

Enfin, des hackers ont mis la main sur une base de données comportant les datas d’un million de profils de Clubhouse. Le réseau social estime toutefois qu’il n’y a pas eu de violation de son système et que ces infos étaient disponibles publiquement en passant par son API.

Les risques de piratage et les publicités ciblées inquiètent

Ces différentes nouvelles font un peu désordre et contribuent à nourrir un certaine perte de confiance de la part des utilisateurs. Une étude récente menée par l’Université de Sydney s’est justement penchée sur ce phénomène. Pour cela, 1000 internautes venus des États-Unis, du Royaume-Uni et d’Australie ont été interrogés.

Ils font justement part d’une réelle préoccupation quant à la protection de leurs données personnelles. C’est le cas de 65,9 % des utilisateurs de Facebook, 59,3 % de ceux qui sont sur TikTok, et 53,3 % des habitués d’Instagram.

En ce qui concerne, la publicité ciblée, l’utilisation des données personnelles est aussi un vrai sujet de d’inquiétude pour les utilisateurs de Facebook : 65,4 %, mais aussi de YouTube, d’Instagram et Twitter : 59,4, 52,3, et 45,6 %.

Enfin et plus largement, l’étude a permis d’identifier les sujet qui embarassent le plus les internautes en matière de sécurité de leurs informations personnelles. Les risques de piratage figurent au premier rang à 40,2 %, juste devant l’exploration de données et les vols d’identité : 39,2 et 32,4 %.

Ce thème de la protection des données personnelles est devenu si important que certains géants de la Tech s’en sont emparés. C’est le cas d’Apple qui a mis en place des étiquettes de confidentialité sur l’App Store pour connaître avec précision ce qu’une application collecte sur nous. De même, la marque à la pomme va déployer un outil anti-tracking pour permettre à ceux qui le souhaitent de contrer le ciblage publicitaire.

Leave a Reply