Propos de Cayeux sur l’homosexualité: pour Borne, “les choses sont désormais claires” après les excuses de… – BFMTV

La ministre Caroline Cayeux a présenté des excuses ce jeudi soir après ses propos “stupides et maladroits” après avoir déclaré “avoir beaucoup d’amis parmi ces gens-là” en parlant des couples homosexuels.

Pour Élisabeth Borne, “les choses sont désormais claires”. Lors d’un point presse ce vendredi, depuis Bonnebosq, dans le Calvados, la Première ministre est revenue sur la polémique autour de la ministre des Collectivités territoriales. “Caroline Cayeux a tenu, il y a plusieurs années, des propos qui étaient naturellement choquants. Quand elle a voulu s’en expliquer, elle a manifestement tenu des propos maladroits”, a expliqué la cheffe du gouvernement.

Interrogée mardi sur des propos qu’elle avait tenus sur le mariage pour tous, la ministre a assuré maintenir ses propos, avant d’affirmer, en désignant les personnes homosexuelles: “Je dois vous dire quand même j’ai beaucoup d’amis parmi ces gens-là”. Devant la polémique naissante et l’embarras dans la majorité, la ministre a présenté jeudi soir ses excuses, après ses propos “stupides et maladroits”.

“Elle partage les opinions progressistes que porte le président de la République”

Pour Élisabeth Borne, Caroline Cayeux “a eu l’occasion de s’expliquer dans une interview, pour présenter ses excuses aux personnes qui ont pu être choquées, pour réaffirmer qu’elle partage totalement les opinions progressistes que porte le président de la République, que je porte et que porte mon gouvernement”.

“Elle sera évidemment très vigilante à l’avenir aux soutiens qui peuvent être apportés à toutes les associations qui luttent contre les discriminations, et notamment l’homophobie. Les choses sont désormais claires et Caroline Cayeux, comme le reste du gouvernement, est au travail, concentrée sur sa mission”, a ajouté la Première ministre.

Les sorties de Caroline Cayeux continuent toutefois d’embarrasser la majorité. Comme l’a appris BFMTV, confirmant une information de France Info, une tribune appelant à sa démission et signée par des parlementaires de la majorité est actuellement en préparation.

Fanny Rocher

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *