Advertisements

Production informatique : l’innovation plus du côté de la data que de la sécurité en 2020

Spread the love
Production informatique : l'innovation plus du côté de la data que de la sécurité en 2020

Comment les grandes entreprises font-elles leur petit marché ? En réseautant bien sûr ! “Beaucoup de petites sociétés, très peu connues, apportent des solutions pour le quotidien des utilisateurs”. Francis Brisedoux, responsable informatique chez ASL Airlines France, observe avec intérêt le petit jeu du pitch de la cinquantaine d’offreurs qui tentent de séduire les décideurs IT des grandes entreprises françaises.

Dans ce salon chic de l’ouest parisien se tient la 15ème édition de l’IT Innovation Forum organisé par le CRIP. Sont présentées des solutions innovantes dans cinq domaines : performance / gouvernance, digital workplace / collaboration UX, infrastructures, data / intelligence artificielle, sécurité et infrastructure. Et les membres du club sont invités à noter chaque projet grâce a une application mobile fournie par le CRIP selon son degré d’innovation.

S’il lui est arrivé par le passé de mettre en place des solutions montrées à l’IT Forum, Francis Brisedoux vient surtout pour “faire de la veille”. Une motivation partagée par Nicolas Minos, DSI adjoint chez AAA Data, pour qui ce genre d’événement garantit de “gagner du temps”.

publicité

“Des solutions sur l’étagère”

En trois heures de temps, un panel important de jeunes pousses défile. Et cela compte pour le public de responsables IT, de plus en plus sollicités par les métiers. “Aujourd’hui, de plus en plus, on a besoin d’avoir des solutions sur l’étagère” analyse Nicolas Minos. “Les métiers font appel à nous pour les conseiller et les orienter”.

“On aide notre communauté geek à mieux communiquer, à voir ce que font les autres” assure Sylvie Roche, directrice déléguée du CRIP. Pour Nicolas Minos, ces rencontres sont un bon moyen de constater si “les problématiques sont partagées par d’autres” responsables de production.

Enfin, le forum offre surtout un “rafraîchissement pour l’esprit”, note quant à lui Frédéric Rolet, CTO de Plastic Omnium, qui admet “avoir aucun besoin immédiat”. Pour ces décideurs IT, les “cycles de renouvellement” s’effectuent en moyenne “autour de 3-4 ans” poursuit-t-il. Bref, “cela prend du temps”.

Dépoussiérer les outils logiciels du SI

“Sur beaucoup de sujets, on a déjà des systèmes, mais par forcément les nouvelles fonctionnalités” dit Frédéric Rolet. Dans le domaine du monitoring, dont il a beaucoup été question dans les présentations, les entreprises sopnt équipées d’une brique logicielle depuis longtemps. Reste que certains offreurs “parviennent à proposer de nouvelles approches”, soulève le CTO de Plastic Omnium.

Reste a bien déchiffrer les pièges et artifices d’une présentation en mode pitch. Certaines solutions “suscitent un intérêt sans innovation derrière”, dit Nicolas Minos, prenant l’exemple d’un outil de collaboration avec messagerie instantanée. “De façon générale, toutes les solutions ont de l’intérêt pour l’industrie, même si certaines choses paraissent loin de mon secteur” dit Frédéric Rolet. “A chacun de faire son jugement”.

Pour Francis Brisedoux, certaines solutions font preuve d’innovation. Sur les chatbots, notamment, “on franchit des caps niveau utilisation”, assure-t-il, grâce à l’implication grandissante de l’IA.

Le point faible réside dans la partie sécurité note le responsable informatique d’ASL Airlines France. “On est toujours dans les mêmes choses. On ne sait pas comment se positionner. Il n’y a pas d’acteur qui sorte du lot” déplore-t-il.

Dans la catégorie performance et gouvernance, la société Cloudeasier a élaboré un “trivago du cloud”, selon son co-cofondateur et CEO Aymeric Thas-Pinot. Le pari ? Anticiper les dépenses en migrant sur le bon acteur de cloud. Une idée plutôt pertinente, juge Nicolas Minos : “Tout le monde va dans le cloud, mais pas tout le monde a une notion de coût. Les informaticiens ne sont pas des financiers” glisse-t-il.

A noter que dans la catégorie Digital workplace, les pros de l’IT ont pu s’enthousiasmer pour la plateforme de création vidéo Pitchy et le projecteur tactile et mobile autonome développé par Adok. Dans la partie sécurité, le produit Reveelium édité par iTrust un moteur d’analyse comportementale permettant de détecter les signaux faibles et les anomalies au sein des systèmes d’information, a été primé.

Advertisements

Leave a Reply