Processeurs, Intel annonce un retard d’une année sur le 7 nm, explications

Spread the love

Lors de la présentation de ses résultats financiers du deuxième trimestre 2020, Intel a annoncé un retard autour du 7 nm. Un délai supplémentaire est nécessaire. Il sera utilisé pour capitaliser sur le 10 nm.

La mauvaise nouvelle est tombée, Intel confirme que ses soucis de fabrication de sont pas encore résolu. Le géant rencontre encore des problèmes dans la maitrise de gravure toujours plus fine. Du coup le calendrier autour de 7 nm est chamboulé.  La sortie des premiers processeurs exploitant cette technologie est repoussée d’une année.

Afin de rassurer les investisseurs, Intel a immédiatement souligné que cette attente supplémentaire sera mise à profit pour se concentrer sur le 10 nm. A ce sujet Intel a précisé que ses processeurs mobiles « Tiger Lake » et ses solutions professionnelles « Ice Lake-SP » 10 nm sont en bonne voie pour débarquer cette année.

Processeurs “grand public”, Rocket Lake-S puis Alder Lake-S

Concernant le marché grand public et plus précisément nos chers ordinateurs de bureau le 10 nm se concrétisera avec Alder Lake-S. Il s’agit des processeurs Core de 12ème génération. Le lancement n’est pas prévu avec le second semestre de l’année prochaine.

Processeur Hybride Alder Lake-S d’Intel, que savons-nous ? bilan

Entre temps Intel va déployer ses Core de 11ème génération connus sous le nom de « Rocket Lake-S ». Toujours issus d’une gravure en 14 nm ils vont cependant profiter de cœurs « Cypress Cove « qui prévoient de booster les performances IPC.

A noter que toutes ces précisions autour du 7 nm n’évoque que les processeurs. Intel n’évoque pas sa branche GPU.  Est-ce un nouvel indice indiquant que leur fabrication a été confiée à un tier (Samsung ou TSMC).

Leave a Reply