Procès de Theranos, la part sombre de la Silicon Valley

Spread the love
Procès de Theranos, la part sombre de la Silicon Valley

Le procès de la fondatrice de la société Theranos doit débuter ce jour en Californie. Elizabeth Holmes, ancienne star de la Silicon Valley, risque jusqu’à 20 ans de prison.

Avec sa start-up Theranos, la chef d’entreprise annonçait vouloir produire à grande échelle des outils de diagnostic plus rapides et moins chers que ceux des laboratoires installés sur ce marché.

Son secret reposait sur une méthode révolutionnaire, et secrète, pour analyser de nombreux éléments à partir d’une goutte de sang. Au lieu de prélever du sang dans les veines des patients, il s’agissait de mettre au point des méthodes pour tester un volume de sang beaucoup plus petit, produit par une légère piqûre sur le doigt. Moins de stress, moins de douleur et moins de connaissances médicales nécessaires. Les gens pourraient faire leurs propres analyses sanguines à la maison, et les résultats seraient transmis à leur médecin pour interprétation.

publicité

Les machines de la société n’ont jamais fonctionné

Mais les machines de la société n’ont jamais fonctionné. Pourtant, la société est parvenue a lever plus de 700 millions de dollars.

Son conseil d’administration comprenait Henry Kissinger, l’ancien secrétaire d’Etat George Shultz et un petit groupe d’anciens sénateurs et d’autres personnalités politiques. Les dirigeants de la chaîne de pharmacies Walgreen’s et Safeway voyaient dans Theranos l’occasion de réinventer leurs activités à un moment où de nouvelles orientations étaient nécessaires. Et Rupert Murdoch avait investi 125 millions de dollars sur fonds propre.

Investisseurs, médecins et patients ont été roulés. Les procureurs accusent Elizabeth Holmes de fraude et d’association de malfaiteurs.

Les premières révélations sur cette société ont été publiées par le journaliste John Carreyrou dans le Wall Street Journal en 2015. Elizabeth Holmes avait lancé son entreprise en 2003, à l’âge de 19 ans, après avoir quitté Stanford. Sa fortune était évaluée à 3,6 milliards de dollars par Forbes en 2014. C’était alors la plus jeune milliardaire n’ayant pas hérité de sa fortune.

Leave a Reply