Procès Daval : le père d’Alexia réclame la «peine maximum» pour Jonathann – Le Figaro

Spread the love

Ils attendaient ce moment avec impatience. Ce mercredi 18 novembre, les membres de la famille d’Alexia témoignent au procès de Jonathann Daval, accusé du meurtre de la jeune femme. Le père de la victime s’est avancé à la barre en premier; ce sera ensuite au tour de la mère, de la sœur, du beau-frère et de l’oncle.

Devant la cour d’assises de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort, Jean-Pierre Fouillot a déclaré, très ému : «Imaginez la difficulté, en tant que papa d’Alexia, d’être devant vous à la barre pour parler de ma fille disparue. Avant ce drame, le bonheur régnait au sein de notre famille. Alexia, c’était notre lumière, notre joie de vivre».

«Ce fameux jour, Jonathann nous a éteint la lumière. Nous sommes désormais en mode veilleuse. Après [la version du complot familial], nous sommes passés de la veilleuse aux feux de guerre», a continué le père de la victime, qui a évoqué son «combat» pour «prouver la vérité».

«Notre futur, il est simple : nous avons pris perpétuité. Est-ce que ce sera le cas de Jonathann ? Seul vous en déciderez», a lancé le sexagénaire aux jurés, avant de conclure en se tournant vers l’accusé, qui est resté tête baissée pendant tout ce témoignage : «J’espère que la peine maximum te sera octroyée. C’est tout.»

Jonathann Daval interrogé cet après-midi

Lorsqu’elle remplacera son mari à la barre, cet après-midi, Isabelle Fouillot, la mère de la victime, a prévu de lire une lettre adressée à son gendre, celui qu’elle considérait «comme un fils». C’est elle qui, tout au long de l’instruction, a réussi à plusieurs reprises à faire craquer l’informaticien et à permettre des avancées majeures.

À VOIR AUSSI – «Je suis prête»: la mère d’Alexia fait face à Jonathann Daval au troisième jour du procès

La suite de la journée s’annonce tout aussi capitale : Jonathann Daval, qui ne s’est que très peu exprimé depuis le début de l’audience, sera longuement interrogé sur les faits qui lui sont reprochés. Au premier jour du procès, il a reconnu par un simple «oui» être le «seul impliqué» dans la mort de sa femme.

À VOIR AUSSI – De veuf éploré à principal suspect, qui est réellement Jonathann Daval ?

Plus d’informations à venir dans notre compte-rendu d’audience, à la fin de la journée.

Leave a Reply