Prix des cartes graphiques, Intel veut résoudre ce « cauchemar »

Intel annonce qu’il souhaite inonder le marché de GPU Arc afin de répondre au problème des prix. Le marché de la carte graphique souffre depuis presque deux ans d’un important décalage entre la demande et l’offre. Les joueurs sont victimes d’une envolée des prix.

Cette position du géant du processeur fait suite à une lettre ouverte de PC Gamer qui évoque l’état cauchemardesque de la tarification et de la disponibilité des GPU. Nous sommes aujourd’hui face à « un énorme problème pour les joueurs PC et l’industrie en général ».

Sur Twitter Raja Koduri, vice-président principal d’Intel et directeur général du groupe Accelerated Computing Systems and Graphics explique qu’Intel cherche à déployer des millions de GPU Arc sur le marché des « PC Gamer ». L’information est intéressante sachant que le groupe a réaffirmé son intention de lancer ses cartes graphiques Arc « hautes performances » au 1er trimestre 2022.   L’idée est de proposer une alternative soulageant ainsi la demande. Avec un troisième acteur capable de fournir des millions de GPU, la pression de la demande devrait se réduire créant ainsi un marché plus varié et plus sain au travers de prix « réels » et « acceptables » pour des cartes graphiques.

Des millions de GPU Arc, attention

Il n’est pas étonnant qu’Intel envisage de proposer des millions de GPU Arc. C’est avant tout un impératif afin d’amortir les lourds investissements qui ont été nécessaire aux développements et à la conception de ces nouveautés. Par contre attention, il ne s’agit que d’une annonce et rien ne permet de s’assurer qu’une amélioration de l’approvisionnement en GPU va avoir lieu.  Pourquoi ?

Le problème ne se situe pas au niveau de la conception des GPU mais au niveau de leurs fabrications. En clair le marché est confronté à un nombre limité de “Wafers” donnant vie aux GPU.

Wafer – Wikipedia

En électronique, le terme anglais wafer (littéralement en français « tranche ») désigne une tranche ou une plaque très fine de matériau semi-conducteur monocristallin utilisée pour fabriquer des composants de microélectronique.

Du coup si Intel s’appuie sur  TSMC pour la fabrication, Arc va devoir cohabiter, avec d’autres géants comme Apple, AMD et Qualcomm. L’approvisionnement en carte graphique ne devrait donc pas se résoudre si facilement que cela. Une possibilité est qu’Intel parvienne avec ses commandes 6 nm à empiéter sur les productions GPU AMD (RX 6400 et RX 6500 XT) et NVIDIA… Une autre hypothèse est que TSMC dispose de nouvelles capacités de fabrication en 6 nm exclusivement réservées à Intel ….

Wait and see

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *