Advertisements

Prise en main du WeWood TRIFT, un bracelet en bois pour Apple Watch

Spread the love

Les bracelets pour Apple Watch sont en général conçus dans un plastique ou un autre, du polyuréthane ou du nylon chez Apple, en cuir ou en métal. Mais le bracelet TRIFT conçu par WeWood fait un pari différent en optant pour… du bois. Pas seulement une couche de bois sur une autre matière, ce bracelet est composé d’une série de maillons en bois reliés par un élastique et rien de plus.

Le bracelet à mon poignet, sur une Apple Watch Series 5 de 44 mm.

Vendu 40 € environ, que vaut ce bracelet original ? Le verdict après un mois d’utilisation.

Conçu exclusivement pour les Apple Watch de 42 ou 44 mm, ce bracelet est composé de dix-huit maillons en bois. Le constructeur indique seulement qu’il s’agit d’un bois recyclé, ce qui veut dire qu’il ne s’agit pas forcément d’une essence précise. Le bois n’est pas traité, en tout cas pas de manière visible, l’aspect est très naturel, peut-être un peu trop. Nous l’avons huilé avant de le porter, à la fois pour l’aspect et pour protéger le bois.

Chaque maillon est unique et différent de son voisin. Si vous aimez les produits uniformes, vous serez déçu.

Malgré tout, chaque maillon conserve un aspect brut qui pourrait déplaire, mais qui offre un rendu naturel plaisant si on aime ça. Chaque bracelet TRIFT sera unique à cet égard, surtout en regardant les éléments de près, chaque élément étant différent du suivant. À condition d’aimer le bois, le résultat est à mon avis réussi.

Les différents maillons sont reliés par deux élastiques noirs que le constructeur qualifie de très résistants. C’est important en effet, parce que ce sont eux qui maintiendront le bracelet en place, et donc la montre à votre poignet. Je ne peux pas juger de la solidité de ce bracelet sur du long terme évidemment, mais après un mois d’utilisation, il n’a donné aucun signe de faiblesse.

En tirant sur le bracelet, les deux élastiques noirs qui maintiennent les maillons en place sont visibles.

Terminons le tour du propriétaire en mentionnant les deux attaches qui permettent de maintenir le tout sur la montre. C’est une attache standard pour Apple Watch, en acier inoxydable 316L. Ce sera un accord parfait avec une montre en acier argent, mais je ne trouve pas que ce soit gênant sur les autres modèles, comme sur la Sport gris sidéral que j’utilise.

Seule petite déception à ce sujet, les attaches sont fournies séparément et elles doivent être installées et vissées au bracelet. Ce n’est pas dur à faire, mais sur un produit vendu 40 €, c’est une étape qu’on aurait aimé sauter.

Le bracelet sur une Series 5 en aluminium gris sidéral. Les attaches ne sont pas parfaitement adaptées, mais ça n’est pas trop gênant, ni vraiment visible à l’usage.

Une fois que les attaches sont en place, il est temps d’installer le bracelet TRIFT sur une Apple Watch. À la réception, les dix-huit maillons de bois sont installés, ce qui correspond à une longueur de 18 cm. Si votre poignet est trop petit, vous pouvez retirer quatre maillons au centre, simplement en tirant dessus. Au minimum, le bracelet peut ainsi être réduit à une longueur de 14 cm d’après le constructeur.

Avec mon poignet mesuré autour de 16 cm, je devrais donc être tranquille, mais ce serait oublier l’élastique qui permet d’agrandir le bracelet. Dans les faits, en retirant les quatre maillons supplémentaires, le produit me va, mais je le trouve encore trop large. La montre n’est pas suffisamment maintenue sur le poignet à mon goût, ce qui est surtout gênant pour bénéficier de toutes les fonctionnalités. En particulier, le capteur cardiaque au dos fonctionne moins bien si l’Apple Watch n’est pas suffisamment ajustée.

Le bracelet en place, vu de dos.

De ce fait, le TRIFT est réservé aux plus grands poignets. Je dirais que si le vôtre est inférieur à 17 cm, vous aurez un problème, à moins de préférer une montre vraiment lâche au poignet, ce qui n’est pas recommandé. Malheureusement, il n’y a pas non plus de solution simple, puisqu’au-delà de quatre maillons de bois, c’est la longueur des élastiques qui pose problème. Il faudrait plutôt deux versions de ce bracelet, comme Apple le propose sur ses modèles.

Ceci étant posé, que vaut le bracelet au quotidien ? On pourrait craindre que ces maillons de bois ne soient pas suffisamment confortables au quotidien, mais mon conjoint utilise le TRIFT sur sa montre depuis un bon mois et il en est ravi. Son poignet étant encore plus fin que le mien, il a fallu ajuster la longueur avec une série d’opérations que je ne recommanderais qu’aux plus adroits, et encore. Il a fallu scier légèrement les maillons supplémentaires à retirer, en faisant attention à ne pas toucher l’élastique. Puis raccourcir ce dernier, en formant une nouvelle boule au bout avec de la chaleur, autant d’opérations qui nécessitent beaucoup de doigté et de patience.

Opération sciage en cours.

L’effort en valait la chandelle toutefois. Après ces ajustements, le bracelet lui va parfaitement et il l’a porté sans discontinuer depuis. Je pensais initialement qu’il ne conviendrait pas pour le sport, mais il le trouve suffisamment confortable pour le garder même à cette occasion. Naturellement, il s’agit d’un produit en bois, une exposition légère à l’humidité ne lui fera pas peur, mais la matière peut marquer avec le temps, voire gonfler ou casser. L’avantage, c’est qu’il y a plusieurs solutions pour protéger le bois, si vous le souhaitez.

Au bout du compte, ce bracelet créé par WeWood est original et très intéressant pour ceux qui cherchent un matériau différent. Il est léger (18 g avec tous les maillons, 15,6 pour la version réduite utilisée par mon conjoint) et très confortable au quotidien en laissant la peau respirer, et après un mois d’utilisation, il ne donne aucun signe de faiblesse. La seule réserve à faire est la taille du poignet : le TRIFT a été pensé pour les gros poignets et rien qu’eux, en tout cas pas sans bricoler un peu. Il n’existe par ailleurs qu’un seul modèle, uniquement pour les montres de 42 et 44 mm.

Le TRIFT de WeWood est vendu 39,9 € sur la boutique de band-band. Il faudra prévoir 5 € de frais de port pour une livraison à domicile en France et si le bracelet ne convient pas, les retours sont gratuits.

Advertisements

Leave a Reply