Primaires démocrates : Pete Buttigieg suspend sa campagne dans l’intérêt du parti – Le Monde

Spread the love

L’abandon surprise du jeune candidat modéré Pete Buttigieg dans la course à la Maison Blanche a rebattu, dimanche 1er mars, les cartes des primaires démocrates, offrant un nouveau réservoir de voix à Joe Biden. Premier candidat ouvertement homosexuel ayant une chance d’obtenir la nomination d’un grand parti, Pete Buttigieg a annoncé dans la soirée qu’il se retire des primaires dans l’intérêt du parti.

Accompagné de son époux, très ému, l’ancien maire de South Bend dans l’Indiana a affirmé, lors d’un discours dans sa ville, que son « chemin » vers la nomination démocrate s’était « refermé » après son faible résultat samedi en Caroline du Sud. « Nous devons donc reconnaître qu’à ce stade de la course, la meilleure façon de rester fidèle à ces objectifs et de se retirer et d’aider à rassembler notre parti et notre pays », a-t-il lancé devant ses partisans.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Primaires démocrates : Joe Biden remporte une victoire écrasante en Caroline du Sud

« Nous avons la responsabilité d’envisager l’impact qu’aurait le fait de rester en lice plus longtemps », a souligné M. Buttigieg, en allusion à la dispersion des voix entre plusieurs candidats modérés face à l’ascension du sénateur Bernie Sanders, plus à gauche. « Nous avons marqué l’histoire en remportant les caucus de l’Iowa. »

« Nous avons envoyé un message à chaque jeune qui se demande si, quelle que soit sa différence, cela le destine à être moins que les autres, en montrant que quelqu’un qui, un temps, s’était senti exactement comme cela pouvait devenir un candidat à la présidentielle américaine de premier plan, avec son époux à ses côtés. »

Joe Biden devrait bénéficier de ce retrait

La nouvelle choc est tombée à deux jours de la primaire géante du « Super Tuesday », lorsque quatorze Etats voteront. Et alors que Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, était déjà porté par un nouvel élan grâce à sa large victoire samedi à la primaire démocrate de Caroline du Sud.

Pete Buttigieg s’était positionné comme un modéré, mettant en garde contre les excès de l’aile gauche du parti, incarnée par Bernie Sanders. Il l’avait remporté d’un cheveu face à lui dans l’Iowa et était arrivé deuxième dans le New Hampshire. Une excellente performance pour cet inconnu du grand public il y a encore deux ans.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Présidentielle américaine, J – 253 : les candidats démocrates modérés à la peine

Comme de nombreux observateurs, Donald Trump a prédit que Joe Biden serait le grand bénéficiaire du départ de Pete Buttigieg. « Toutes ses voix du Super Tuesday vont aller à Joe-Biden-l’endormi », a-t-il rapidement tweeté en utilisant l’un de ses surnoms moqueurs.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply