Primaire démocrate : « Je ne veux pas de quelqu’un comme ça », une électrice veut changer son vote en apprenant que Buttigieg est gay – 20 Minutes

Spread the love
Le candidat démocrate Pete Buttigieg aux côtés de son mari Chasten, le 3 février 2020 lors de son discours dans l’Iowa. — Charlie Neibergall/AP/SIPA

La scène s’est déroulée lundi soir lors du caucus de l’Iowa. Après avoir choisi Pete Buttigieg, une électrice de la primaire démocrate a demandé à pouvoir changer son vote en apprenant qu’il était gay. S’en est suivi un échange tendu avec une représentante du jeune candidat, qui a tenté d’argumenter que « Dieu aime tout le monde » et que l’orientation sexuelle d’un candidat « ne devrait pas être importante si vous aimez son programme. »

Les valeurs conservatrices de cet Etat rural n’ont pas empêché Pete Buttigieg (prononcé [bou-dè-djèdj]) de réaliser une belle performance : l’ex-maire de South Bend et Bernie Sanders sont au coude-à-coude, selon des chiffres préliminaires publiés par leur campagne lundi soir, en attendant les résultats officiels qui doivent être annoncés ce mardi avec un gros retard dû à un bug informatique.

« Je ne veux pas de quelqu’un comme ça à la Maison Blanche »

Pour comprendre la scène, il faut revenir au déroulé complexe d’un caucus, lors duquel les électeurs s’organisent par groupes autour d’un représentant d’un candidat. L’électrice soutenait la sénatrice Amy Klobuchar, mais son groupe n’était pas assez important pour passer au second tour. Elle a donc dû apporter son soutien à un autre candidat et a choisi Pete Buttigieg. Après avoir signé le registre, elle a appris qu’il était gay et a voulu faire machine arrière.

« Vous me dites qu’il a un partenaire du même sexe ? Pete ? », demande-t-elle à la représentante du candidat. « Oui, il est marié », lui répond la jeune femme. « Alors je ne veux personne comme ça à la Maison Blanche », lance l’électrice, en demandant qu’on lui rende son bulletin.

Manifestement gênée, la représentante de la campagne de Buttigieg souligne que l’ex-maire de South Bend (Indiana) « est un être humain, comme vous et moi, et cela ne devrait pas être important ». « Comment ça se fait qu’on n’ait rien dit avant ? », demande l’électrice qui assure « n’avoir jamais su » l’orientation sexuelle du candidat modéré. Buttigieg fait pourtant campagne aux côtés de son mari, Chasten, et parle régulièrement de son homosexualité et de sa foi.

Buttigieg mise tout sur l’Iowa

« Pourquoi est-il dit dans la Bible qu’un homme devrait épouser une femme », continue l’électrice. « Je respecte totalement votre point de vue », assure en souriant la représentante. « Je crois qu’on a des différences d’interprétation, mon Dieu aime tout le monde », dit-elle en gardant son calme quand l’électrice l’accuse de ne pas être croyante. On ignore si l’électrice a finalement repris son bulletin.

Buttigieg a presque tout misé sur ce premier scrutin pour tenter de surfer sur la vague d’une première ou d’une deuxième place. « Iowa, tu as surpris le pays », a-t-il lancé, alors que les résultats n’avaient pas encore été publiés en raison d’un bug informatique. Loin des trois favoris (Biden, Sanders et Warren) dans les sondages nationaux, le jeune candidat (37 ans) souffre notamment d’un manque de soutien dans l’électorat noir, ce qui pourrait être rédhibitoire dans le sud du pays, notamment en Caroline du Sud, le 29 février.

10 partages

Leave a Reply