Présidentielle: pour Yannick Jadot, Anne Hidalgo pourrait “évidemment” être sa Première ministre – BFMTV

Spread the love

Le candidat écologiste n’a pas fermé la porte à la nomination de la socialiste comme Première ministre s’il était élu en 2022. Mais il a retoqué à nouveau l’idée de participer à une primaire de la gauche.

Ce n’est pas une promesse ferme. “Évidemment, Anne Hidalgo pourrait être (ma) Première ministre, mais je ne formerai pas mon gouvernement le 14 décembre”, a indiqué le candidat écologiste Yannick Jadot, interrogé par Yves Calvi sur BFMTV ce mardi soir.

Le journaliste a dû s’y reprendre à deux fois pour obtenir une réponse claire, alors que l’eurodéputé s’est engagé lundi sur Franceinfo à nommer une femme comme Première ministre s’il était élu. “Les socialistes, comme d’autres, seront dans le gouvernement”, a-t-il précisé.

“Une aspiration au rassemblement, pas une primaire”

Pour la primaire de la gauche, c’est toujours non. Yannick Jadot a réitéré son rejet de la proposition de la candidate socialiste d’organiser un scrutin pour élire un candidat commun. “Il y a une aspiration au rassemblement, pas forcément pour une primaire”, s’est défendu le candidat.

Le retrait d’une candidature écologiste n’est enfin “pas [une] option” pour Yannick Jadot, qui a rappelé s’être retiré au profit de Benoît Hamon en 2017. “Quand j’ai décidé que la cause vallait de retirer ma candidature, je n’ai pas demandé une primaire pour que la porte de sortie soit plus confortable”, a-t-il taclé.

Et de souligner que son projet n’est pas compatible avec celui du PS, marqué par le quinquennat Hollande. Il fustige les manquements de l’ancien président, qui n’a “même pas pris la décision d’arrêter le projet de Notre-Dame-des-Landes”, et a vu “l’usage des pesticides augmenter”, ou encore été à l’origine de la “loi travail”.

Ce sera derrière son projet ou rien. “Il faut qu’on s’entende. On a compris que Jean-Luc Mélenchon resterait dans son couloir, a-t-il pointé. Je veux mettre autour de la table les forces politiques autour d’un grand projet qui ne transige pas avec le climat, la justice sociale, la démocratie.” Et de conclure: “je demande aux autres de prendre leurs responsabilités.”

Nina Jackowski

Leave a Reply