Présidentielle au Brésil : En talonnant Lula, Bolsonaro fait mentir les sondages et se qualifie pour le 2e tour – 20 Minutes

Grosse surprise dimanche au Brésil. Si l’ancien président de gauche Lula est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle, le président sortant Jair Bolsonaro a mieux résisté que prévu. Un deuxième tour va donc avoir lieu pour les départager.

Luiz Inacio Lula da Silva, icône de la gauche brésilienne, a remporté 47,97 % des voix, devant le président, à 43,60 %, a annoncé en soirée le Tribunal Supérieur électoral (TSE), sur la base du dépouillement de 97,69 % des bureaux de vote.

Un résultat décevant pour Lula

Cette courte victoire est décevante pour Lula, auquel les sondages promettaient une large avance, voire même un triomphe dès le premier tour, qu’il souhaitait célébrer sur la grande avenue Paulista de Sao Paulo. Il devra donc affronter son ennemi juré lors d’un 2e tour, prévu par la loi électorale le 30 octobre.

Le dirigeant populiste Jair Bolsonaro a donc échappé à une défaite humiliante au premier tour, ces quatre semaines peuvent être l’occasion pour lui et ses partisans de trouver un nouvel élan.

Un second tour signifie surtout encore un mois d’une campagne délétère qui a lassé des millions de Brésiliens depuis le mois d’août. Les candidats ont échangé beaucoup d’insultes personnelles et présenté peu de projets pour l’avenir du Brésil, un pays très fracturé aux défis immenses. « Cela renforce l’incertitude », estime Michael Shifter, de l’Université Georgetown « cela ne serait pas surprenant de voir davantage de troubles ou incidents violents ».

Bolsonaro se félicite d’avoir « vaincu les mensonges » des sondages

Par ailleurs de nombreux candidats bolsonaristes, dont des ex-ministres du gouvernement, ont été élus au Congrès et comme gouverneurs. Car toute la journée, les Brésiliens s’étaient pressés en masse pour choisir leur président, mais aussi les députés, un tiers des sénateurs et les gouverneurs des 27 Etats, avec des longues files d’attente. Le scrutin auquel 156 millions d’électeurs avaient été appelés, s’est apparemment déroulé sans violences dans le plus grand pays d’Amérique latine.

En attendant le vote du 30 octobre les deux candidats ont dès dimanche soir galvanisé leur troupe dans le but de l’emporter au 2e tour. « La Lutte continue jusqu’à la victoire finale », a ainsi déclaré Luiz Inacio Lula da Silva. Jair Bolsonaro s’est pour sa part félicité d’avoir « vaincu les mensonges » des sondages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *