Présidentielle américaine : pour Trump, le coronavirus est une “grande arnaque” – RTL.fr

Spread the love

Les États-Unis sont le nouvel épicentre de l’épidémie de coronavirus. Le président Donald Trump, lui, multiplie les séquences pour occuper l’espace médiatique.

Trump s’est rendu en Pennsylvanie. C’est peut-être bien dans cet État que se jouera la présidentielle. Donald Trump y a visité un entrepôt de masques, où tout le monde portait son masque, sauf lui. Il croit que ça laisserait penser qu’il a peur alors qu’il insiste pour que les Américains reprennent leurs habitudes pour faire repartir l’économie. Il ne veut pas donner une image de faiblesse.

Et pendant sa visite la sono crache Macho Man des Village People, une chanson qu’on entend souvent dans ses meetings. Il commence par féliciter les soignants : “Les guerriers de la santé… Ce sont tous des guerriers, quand ils courent vers la mort, comme des soldats qui courent vers les balles. C’est magnifique à voir !”

Mais il minimise les chiffres de la pandémie alors que le modèle de référence prévoit désormais près de 150.000 morts d’ici août. “On a plus de cas que n’importe qui dans le monde. Pourquoi ? Car on fait plus de dépistage. Quand vous testez, vous avez des cas. Quand vous testez, vous trouvez que quelque chose ne va pas. Si on ne faisait aucun test, on aurait très peu de cas.”

Des camping-car repeints aux couleurs Trump

Et comme pour un meeting, des centaines de partisans ont attendu des heures pour le saluer brièvement avec des pancartes, des drapeaux, un portrait du président en Rambo accroché sur un camping-car, des camions, motos et même une bétonneuse, tout cela repeints aux couleurs Trump.  Ils sont tous serrés, sans masques, beaucoup ne croient pas à la crise sanitaire, comme cet homme : “Je ne crois pas qu’il y ait une ‘pandémie’ comme ils disent. C’est ridicule.”

Mais il n’est pas le seul, nombreux sont ceux qui doutent de la pandémie : “Absolument je crois que c’est fabriqué. Le président Trump est la cible, pour des raisons politiques, pour faire peur aux gens.”

Le coronavirus, “une supercherie” pour ses partisans

Un autre parle de “supercherie”: “Ce faux virus et tout ça. Il est temps de regarder les vrais chiffres, plutôt que toute cette supercherie. J’en peux plus de cette tromperie. C’est une escroquerie. Les chiffres sont faux. Ils ne sont pas certains qu’une personne est morte du Covid, ça peut être une autre bactérie, ou quelque chose comme ça.”

Pour cet homme : “Le masque que portent les gens va les tuer. À cause des moisissures et des bactéries à l’intérieur. Mais pour se plier au régime socialiste qui essaye de prendre le contrôle de ce pays, on doit porter ces masques. Regardez le président Trump, il ne porte pas de masque ! C’est ce qu’ils font à travers la planète, tout le monde porte un masque, ils veulent tuer tout le monde.”

Ces derniers jours, le président Trump parle beaucoup d’un supposé “Obamagate”. C’est une manière d’affaiblir le candidat démocrate Biden, bien placé dans les sondages. L’un de ses principaux arguments est d’avoir été le vice-président d’Obama, alors Donald Trump accuse son prédécesseur de l’avoir espionné et d’avoir manigancé l’affaire russe. Il a notamment déclaré sur la chaîne Fox, jeudi 14 mai à propos du virus : “C’est la plus grande arnaque, canular, politique de l’histoire de notre pays.  Des gens devraient aller en prison pour ça. Tout ça c’était Obama, Biden. Ces gens sont corrompus.”

La rédaction vous recommande

Lire la suite

Leave a Reply