Présidentielle 2022: Macron a déjà ses 500 parrainages – Le HuffPost

POOL New via Reuters
Pas encore candidat, Macron est le premier à obtenir ses 500 parrainages

POLITIQUE – C’est bon pour Macron. Le chef de l’État, pas encore officiellement candidat à sa réélection est la première personnalité à obtenir les 500 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle

Le Conseil constitutionnel a publié ce jeudi 3 février son deuxième point d’étape sur ces fameuses signatures. Une semaine après le début des opérations, Emmanuel Macron a donc récolté 529 parrainages. Il devance Valérie Pécresse (324), Anne Hidalgo (266) et Fabien Roussel (159). Plus loin derrière, Marine Le Pen est à 35, Eric Zemmour à 58, Yannick Jadot à 80 et Jean-Luc Mélenchon atteint tout juste la barre des 100. 

Au total, les Sages de la rue de Montpensier ont validé 2069 signatures. Les différents élus (maires, conseillers régionaux ou départementaux, parlementaires) ont jusqu’au vendredi 4 mars pour leur faire parvenir ces formulaires de soutien. 

@ConseilConstitutionnel

La liste des 10 personnalités ayant obtenu les plus de parrainages au 3 février

Simple formalité pour certains prétendants, à l’image du président sortant ou des chefs de file de partis ancrées dans le territoire, comme Anne Hidalgo, Valérie Pécresse ou Fabien Roussel, cette course aux signatures est une gageure pour d’autres. 

Christiane Taubira démarre… Michel Barnier aussi

Avec cette deuxième salve -le Conseil constitutionnel doit publier son décompte tous les mardis et jeudis- Christiane Taubira enregistre ses premiers soutiens. La candidate sortie gagnante de la Primaire populaire a recueilli 8 signatures, provenant de deux conseillers départementaux et de maires de petites communes.

Même chose pour le philosophe Gaspard Koenig et ses deux soutiens. Plus surprenant, le candidat malheureux à la primaire des Républicains, Michel Barnier, peut lui aussi compter sur un parrainage. Soit un de plus que Florian Philippot. Devenu l’une des figures politiques du mouvement anti-pass, le chantre du Frexit, candidat déclaré à la présidentielle, n’a pas encore récolté la moindre signature. 

Il reste désormais un mois aux différents prétendants pour convaincre une poignée de ces quelques 40.000 élus encore appelés à se prononcer. 

Petite subtilité: pour qu’ils soient définitivement validés par les sages après le 4 mars, les 500 parrainages de chaque candidat devront provenir d’au minimum 30 départements différents, histoire de respecter une certaine diversité ou représentativité. L’entourage du chef de l’Etat confirme au passage, dans les colonnes du Monde que cette règle a bien été respectée. La voie est libre pour Emmanuel Macron, il ne reste plus qu’à sortir du bois. 

À voir également sur Le HuffPost: Taubira se rate à la Fondation Abbé Pierre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *