Présidentielle 2022 : en meeting à Marseille, le communiste Fabien Roussel propose de nationaliser plusieur… – Franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

20h23 : La société des journalistes de LCI, qui représente la ligne éditoriale de la chaîne, annonce qu’un militant d’Eric Zemmour a craché au visage de l’une de ses journalistes lors du meeting du candidat à Lille hier. “Cela est inacceptable, et ne doit pas être banalisé”, écrit l’instance.

20h00 : Tic tac, c’est l’heure du point sur l’actualité :

Bousculé par de valeureux Italiens, le XV de France s’est imposé pour son entrée en lice dans le Tournoi des six nations (37-10).

Les Lions de la Terenga de Sadio Mané retrouvent les Pharaons de Mohamed Salah en finale de la CAN 2022 à 20 heures. Suivez la rencontre en direct.

Au moins 10 personnesAu moins 10 personnes sont mortes lors du passage du cyclone tropical Batsirai à Madagascar, contraignant près de 50 000 personnes à quitter leur foyer face aux risques d’inondations, selon les autorités.

•A l’occasion de son premier meeting de campagne, organisé à Marseille, Fabien Roussel a pointé du doigt les allègements fiscaux pour les plus aisés mis en place sous le quinquennat d’Emmanuel Macron.

18h21 : En cas d’élection à la présidentielle, quelle sera la première décision de Philippe Poutou, le candidat du NPA ? “Pour appliquer un programme qui réponde aux urgences sociales et écologiques, il faut qu’on trouve l’argent. Cet argent, il est du côté des milliardaires, des ultra-riches. C’est de l’argent volé à la collectivité.”

18h11 : Voici le point sur l’actualité :

• Le XV de France a remporté son premier match du Tournoi des Six nations contre l’Italie (37-10). Revivez la rencontre.

• A l’occasion de son premier meeting de campagne, organisé à Marseille, Fabien Roussel a pointé du doigt les allègements fiscaux pour les plus aisés mis en place sous le quinquennat d’Emmanuel Macron.

• Nice a été surpris à domicile par Clermont (1-0) et a perdu de précieux points dans la course au podium, tandis que Bordeaux a sombré à Reims (5-0), fragilisant son entraîneur, Vladimir Petkovic, lors de la 23e journée de Ligue 1.

Kiev appelle à se méfier des “prévisions apocalyptiques” en jugeant que les chances de trouver une “solution diplomatique” avec Moscou restaient “considérablement supérieures” à celle d’une “escalade” militaire, après les avertissements américains d’une possible invasion russe de grande échelle.

17h35 : J’ai eu deux secondes d’hésitation sur une prise de parole de trente minutes. Mais je ne suis pas en train de préparer ‘Questions pour un champion’. Je prétends à la magistrature suprême”.

Après avoir rencontré des difficultés lors de son grand oral devant la fondation Abbé Pierre, la candidate s’est défendue dans les colonnes du JDD (article payant).

(Michel Stoupak / NurPhoto via AFP)

16h26 : “Nous voulons une France totalement décarbonée en 2050 et pour cela, nous choisissons le nucléaire. Il n’y a pas le choix, c’est quand même grave qu’à gauche je sois le seul à défendre cela !” affirme Fabien Roussel.

16h22 : “La France des ‘Jours heureux’, c’est celle qui protège la planète. Nous assumons le choix d’une écologie des solutions plutôt qu’une écologie des punitions. Ecolo, coco, jusqu’au bout.”

16h18 : “Nous créerons un revenu étudiant pour que nos enfants ne soient pas obligés de travailler pour payer leurs études”, poursuit Fabien Roussel, avant de faire une “spéciale dédicace” aux jeunes, en annonçant la fin des devoirs à la maison.

16h14 : Fabien Roussel déclare vouloir bloquer “toutes les délocalisations en cours, maintenant”. Il entend créer de nouveaux droits du travail, et abroger lois El Khomri et les ordonnances Macron.

16h12 : “Tout ça est resté à la gorge de quelques-uns (…). De quel droit ceux qui ont tout doivent faire la leçon à ceux qui n’ont rien ?”, poursuit le candidat communiste. Fin janvier, il avait été la cible de critiques en affirmant que la gastronomie française était définie par “un bon vin, une bonne viande, un bon fromage”.

16h08 : “Il y a quelques jours, j’ai mis les pieds dans le plat en disant que la gastronomie française devait être à la portée de toutes les bourses et que la viande, le fromage, le vin, la bière, les eaux minérales (…) tout ça doit être accessible à tous, y compris le pastis”, continue Fabien Roussel, en clin d’œil à Marseille.

16h08 : “Rendre le pouvoir d’achat c’est surtout retrouver une France dans laquelle tout le monde aura le droit aux petits plaisirs de tous les jours (…). La France du beau et du bon pour tous, aller aux expos, au restau, au bistrot.”

15h57 : “Ce sont les riches qui nous coûtent cher ! En fait, ce qui coûte cher, c’est la théorie du ruissellement. Je vous propose une autre théorie, le ‘roussellement’ !”

15h56 : Fabien Roussel a un mot sur les multiples abonnements télé pour regarder la L1 et le sport dans un long développement sur le coût de la vie.

15h57 : “Nous défendons la France de la bonne paye, celle de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, et pas dans cinq ans. Avec moi, les entreprises auront un an pour l’appliquer. Faute de quoi, si elles ne le font pas, nous nommerons un administrateur judiciaire qui aura l’obligation de le faire à la place de l’entreprise.”

15h53 : “La première mesure que nous mettrons en oeuvre, sera d’augmenter les salaires à commencer par le smic que nous porterons à 1 923 euros bruts, 1 500 euros nets.”

15h50 : Après avoir entendu ce Monsieur à plusieurs reprises,je pense, lui donner mon vote! Il est le seul, selon moi, à tenir des propos concrets, à tenir compte des réels soucis de la majorité de nos concitoyens! Et surtout il ne transige pas sur la laïcité! Cerise sur le gâteau, comme on dit dans notre région d’origine: ” il est dmin coin”

15h50 : Présidentielle Roussel avait de la « tenue» jusque là ; dommage, il vient de basculer sur le discours imbécile relatif à l’argent… des autres. Vous pouvez retourner au placard Mr Roussel.

15h49 : Je ne voterai pas Roussel, mais c’est pour moi le seul candidat de gauche véritablement de gauche, laïque, républicain, non populiste, non communautariste. Rien que pour cela, respect.

15h48 : “Cette France des jours heureux, c’est une ambition, un programme, c’est plus que ça, un vrai projet de société que nous voulons. Notre priorité, c’est le travail. Car la plus belle richesse de la France, c’est le travail, et c’est vous, les travailleurs.”

15h46 : Fabien Roussel annonce que s’il est élu, plusieurs banques et assurances, comme la BNP, la Société Générale et Axa, seront nationalisées. “On veut reprendre la main sur cet argent. (…) Ces mesures fortes nous permettront de reprendre la main sur la finance. (…) Ce n’est plus la finance qui doit commander nos vies.”

15h47 : “Avec nous, les petits paieront petit, et les gros paieront gros”, résume Fabien Roussel, synthétisant ses propositions fiscales.

15h43 : “Oui, on rétablira l’ISF. Et on le triplera, même !”

15h42 : Fabien Roussel annonce qu’il compte faire de la jeunesse “la priorité de ces cinq prochaines années”.

15h42 : Comme beaucoup de participants de votre fil d’infos, je pense voter Fabien Roussel, sympathique et sincère et qui n’hésite pas à donner un avis clair sur les sujets de société. De plus je le soutiens sur le nucléaire, à mon avis incontournable dans la future forte demande d’électricité et dans un objectif de décarbonation. Au deuxième tour ce sera sûrement Emmanuel Macron

15h41 : “Que personne ne vienne me dire ‘Roussel, touche pas au grisbi’. Si ! Car il est temps de s’attaquer au mur de l’argent.”

15h42 : “J’assume mon slogan des jours heureux. (…) Nous, nous voulons des jours heureux, car nous n’en pouvons plus de ces années avec autant de restrictions. Nous la voulons, car nous savons que c’est possible. Car notre pays est riche à milliards de notre travail. Et je refuse que tant d’entre nous vivent aussi mal. Voilà le coeur de notre sujet. (…) L’argent qui manque aux retraités, aux étudiants, aux salariés, aux familles, malgré leur travail. L’argent qui manque pour nos hôpitaux, pour nos écoles, pour la recherche, pour la sécurité. Et l’argent qui s’évade [dans des paradis fiscaux], l’argent qui se concentre dans ces 388 familles les plus riches qui avaient un patrimoine total en 2017 de 1828 milliards d’euros.”

15h38 : “Mesurons bien l’enjeu qui est en face de nous. Dans deux mois, vous serez les juges de paix. 65 petits jours nous séparent du premier tour. Et cette élection, nous pouvons la réveiller. Car si nous ne voulons plus du président Macron, c’est une chose, mais nous voulons des réformes populaires, des réformes heureuses ! (…) Nous disons que l’espoir nourrit l’espoir, et l’espoir, il est là dans cette salle.”

15h36 : J’en parlais avec ma famille, plutôt marquée à droite, mais Fabien Roussel est un candidat qui apporte un vent de fraicheur. Et c’est pas juste l’épisode du vin et de la viande qui fait dire ça, c’est qu’il est moins porté sur l’islamogauchisme ou des sujets sociaux délirants comme d’autres candidats de gauche. Il est plaisant à écouter, et apporte une candidature positive, dont le seul but n’est pas d’enfermer la moitié de la population ou de restreindre les gens. Bonne journée.

15h37 : “Je ne demande à personne sa carte d’identité politique. Je ne vous demande pas pour qui vous avez voté la dernière fois, si vous avez voté tout court. (…) Quel qu’ait été votre choix auparavant, vous êtes ici les bienvenus, pour peu que nous parvenions à renouer avec la France des jours heureux et du bonheur partagé.”

15h34 : “Vous le sentez comme moi, il y a du souffle dans cette campagne. Vous avez vu comme moi comment, en quelques semaines, nous avons fait bouger le débat.”

15h34 : Fabien Roussel a un mot pour les élus qui lui ont déjà donné leur parrainage, ils sont 159 au dernier pointage du Conseil constitutionnel.

15h35 : “Salut Marseille ! Bonjour la France ! On dirait qu’il y a un peu plus de monde que prévu ! Ça déborde. La rivière déborde-t-elle de son lit ? C’est une crue ! Qui l’eut cru ?”, lance Fabien Roussel gonflé à bloc en arrivant derrière son pupitre. Je vous laisse juge pour la note artistique du jeu de mots 😉

15h29 : Fabien Roussel fait son entrée dans la salle marseillaise. Le candidat communiste – qui n’a pas de cravate, alors que les écologistes ont récemment changé de point de vue sur la question – serre les mains de ses supporters, façon boxeur avant d’entrer sur le ring.

15h14 : Le candidat communiste confirme une belle “prise de guerre” à Jean-Luc Mélenchon, en la personne de sa suppléante à l’Assemblée, Sophie Camard.

15h19 : Il est revenu à hauteur d’Anne Hidalgo dans notre dernier sondage : le candidat communiste, Fabien Roussel, va prendre la parole lors de son premier grand meeting national, à Marseille, dans quelques minutes. A suivre en direct dans ce live et sur notre antenne.

14h48 : Intéressant article de 20minutes.fr sur la difficulté de faire émerger des sujets de société dans la campagne présidentielle. Entre un espace médiatique cannibalisé par le Covid-19 et le débat public centré sur les thèmes de l’extrême droite, des sujets comme le logement, les inégalités ou la lutte contre la pauvreté peinent à émerger.

<

p id=”lmsg-61ffcd0e5ff4e9e32e43726d” class=”message custom”>14h29 : Le financement des campagnes est un problème récurrent pour beaucoup de candidats. Marine Le Pen a été contrainte de contracter un prêt auprès d’une banque hongroise. Il existe pourtant le médiateur du crédit, un haut-fonctionnaire, qui est en charge de faciliter la relation entre les banques et les candidats. “Est-ce que la réputation, l’image, la notoriété du parti est bonne, est-ce qu’elle a été atteinte dans les années passées par des affaires plus ou moins compliquées ?“, explique à franceinfo Jean-Raphaël Alventosa, qui tient cette fonction.

(FRANCEINFO)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *