Présidentielle 2022 : avec près de 150.000 militants, Les Républicains se réjouissent avant leur Congrès – Le Figaro

Spread the love

À deux semaines du vote interne pour désigner son candidat à la présidentielle, la droite a presque doublé le nombre de ses adhérents.

Pari réussi. Lors du vote interne pour choisir le mode de désignation du candidat de droite à la présidentielle, le 25 septembre dernier, Les Républicains ne recensaient que 79.181 militants. Les voici désormais à près de 150.000 (148.862). Cette hausse de 69.681 adhérents signifie qu’ils ont presque doublé (+88%) leurs troupes en moins de deux mois – les sympathisants avaient jusqu’au 16 novembre pour prendre leur carte. Une bouffée d’air pour LR, qui était tombé à 60.000 adhérents au lendemain de la défaite des européennes en 2019, alors qu’ils en totalisaient «237.000 à jour de cotisation il y a cinq ans», rappelait fin octobre le président Christian Jacob.

À VOIR AUSSI – Congrès LR: à qui profite le boom des adhésions?

Autant de rentrées financières pour Les Républicains au niveau national et local

Depuis que le parti a tranché fin septembre pour un Congrès, sorte de primaire fermée, le nombre de ses adhérents a bondi. Chacun voulant peser sur le choix du candidat de la droite à la présidentielle. Ces dernières semaines, l’ensemble des candidats (Xavier Bertrand, Michel Barnier, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse) ont œuvré pour convaincre leurs soutiens de prendre leur carte aux Républicains.

Trois types d’adhésion étaient proposés : 30 euros pour une adhésion ou un renouvellement simple ; 40 euros pour une adhésion ou un renouvellement en couple ; 15 euros pour une adhésion ou un renouvellement tarif réduit (-35 ans, étudiants, demandeurs d’emploi). Des recrutements qui, au-delà d’élargir la base militante, représentent autant de rentrées financières pour Les Républicains au niveau national et local : les 2/3 d’une adhésion reviennent à la fédération dans laquelle la carte a été prise, contre 1/3 pour le parti, qui pourrait mettre cette enveloppe à la disposition de son futur candidat pour la campagne.

Si toutes les fédérations LR ont constaté une augmentation du nombre de militants (notamment dans les fiefs de Michel Barnier en Savoie, de Valérie Pécresse en Île-de-France, ainsi que d’Éric Ciotti dans les Alpes-Maritimes), difficile aujourd’hui de dire quel sera le poids électoral de ces nouveaux adhérents lors du congrès des Républicains. De l’aveu de tous, «le jeu est très ouvert».

Leave a Reply