Près de Rouen, l’usine Borealis, classée Seveso, à l’arrêt après une perte d’alimentation électrique – Paris-Normandie

Spread the love

Cinq jours après l’incendie qui a frappé l’usine Lubrizol à Rouen, c’est au tour d’une autre usine classée Seveso « seuil haut » de subir, cette fois-ci un incident technique.

Plan d’organisation interne

L’usine Borealis, specialisée dans la production d’engrais, a déclenché, mardi 1er octobre son POI (Plan d’organisation interne) à la suite d’une perte d’alimentation électrique, fait savoir la préfecture de la Seine-Maritime.

Pas d’incendie

Cette mesure a entraîné la mise à l’arrêt des installations afin de les sécuriser. Selon les premières constatations, cette perte d’alimentation électrique serait due à l’échauffement d’une cellule du poste électrique principal. Il n’y a pas d’incendie.

Leave a Reply