Près de Caen, on ne veut pas d’Amazon

Spread the love

Près de Caen, on ne veut pas d’Amazon

« Pour 1 emploi crée chez Amazon France Logistique, 2,2 sont potentiellement perdus dans nos commerces de proximité. » C’est ce que déclarait la semaine dernière Mounir Mahjoubi, l’ancien secrétaire d’Etat au numérique, et c’est la même conclusion faite par Hélène Burgat, la maire de Mondeville.

Alors que Amazon a décidé d’implanter un entrepôt de 10 000 m2 dans sa ville, tout près de Caen, cette élue a oublié un communiqué pour marquer son opposition à ce projet qui doit sortir de terre en 2022. “Amazon à Mondeville c’est NON !” écrit-elle en titre, ajoutant : “J’ai appris la semaine dernière la volonté d’Amazon d’implanter à Mondeville un entrepôt de 10 000 m2 sur un terrain de 50 000 m². J’y suis farouchement opposée“.

publicité

Amazon ne confirme pas… 

Selon France Bleu, et comme trois ONG françaises en début de semaine, Hélène Burgat pointe du doigt l’impact social, économique et environnemental d’Amazon sur l’agglomération, et plus généralement sur la région et la France. «  À Mondeville, la promesse est de 150 emplois nets créés : combien de centaines seraient détruits sur l’agglomération ? » demande-t-elle, évoquant aussi l’évasion fiscale dont bénéficierait le géant américain, ainsi que les dommages sur l’environnement produits par le stockage des données et la livraison dans la journée.

Si la communauté urbaine Caen-la-Mer a apporté son soutien à cette opposition, du côté d’Amazon, on ne confirme par son arrivée dans le Calvados : « Pour répondre à la croissance de la demande client, nous étudions en permanence différentes opportunités pour développer nos capacités. Mais nous n’avons rien à annoncer dans la région de Caen. » (Eureka Presse)

Leave a Reply