Predictive Layer : intelligence artificielle pour forecasts bien réels

Predictive Layer : intelligence artificielle pour forecasts bien réels

Depuis sa création en 2015, le Suisse Predictive Layer a parcouru énormément de chemin. Il compte en effet des clients comme Axpo (énergie) ou ArcelorMittal (industrie) et ses technologies sont même utilisées par certains Etats pour travailler sur leur mix énergétique et son évolution.

Le secteur d’activité de Predictive Layer ? Générer des prévisions sur des séries temporelles. « Notre métier est de prévoir le futur de nos clients concernant tout ce qui est lié à l’offre et à la demande », résume Serge Rigori, CEO de Predictive Layer.

publicité

IA et données

La société a mis au point une offre reposant sur de l’intelligence artificielle, qui est capable de s’appuyer sur les données d’historique de l’entreprise, mais également sur des jeux de données tiers, que Predictive Layer acquiert auprès d’acteurs clés du marché (par exemple, AXSMarine ou Kayrros).

La société a également beaucoup travaillé sur un autre aspect, l’explicabilité de ses forecasts. « Les entreprises ont besoin de comprendre le rationnel des prévisions que nous leur proposons, avant d’y accorder crédit. Pour que nos forecasts deviennent un vrai outil d’aide à la décision, la dimension explicative de la prévision est aussi importante que la prévision elle-même. »

Predictive Layer s’appuie sur une trentaine de spécialistes ayant un important background en mathématiques et physique, avec des collaborations régulières avec les laboratoires de recherche.

Prévision à court ou long terme

Predictive Layer travaille sur deux niveaux : un horizon long, avec des prévisions sur plusieurs années qui permettent une planification stratégique de la production ; et un horizon plus court, afin d’optimiser la supply chain en fonction de la demande.

« Nos utilisateurs sont soit des entreprises qui veulent utiliser notre outil en toute autonomie, soit des organisations qui souhaitent simplement consommer des prévisions livrées clé en main, poursuit Serge Rigori. Dans certains cas, par exemple la réduction des émissions de CO², nous pouvons même proposer un carnet d’ordres à effectuer pour optimiser les émissions. »

La société vend donc à la fois une solution et une expertise. Dans le premier cas, Predictive Layer livre son logiciel et forme les utilisateurs, afin qu’ils deviennent autonomes sur la solution, alors que dans le second, elle fournit des prévisions, appuyées éventuellement de plans d’action. « Dans les deux cas, nous sommes en permanence benchmarkés par nos clients, qui vont comparer nos forecasts avec la réalité. »

Notez que pour son logiciel, Predictive Layer n’impose pas de mode SaaS. « Les informations manipulées par notre solution sont souvent essentielles et critiques pour nos clients, qui préfèrent alors que la solution soit installée sur site et non dans le cloud. »

Une approche originale du pricing

Predictive Layer aide également les entreprises à fixer leurs prix. « Nous ne sommes pas les premiers acteurs à aborder le sujet du pricing, mais notre expertise nous permet d’adopter une approche différente, explique Serge Rigori. Nous ne nous appuyons par sur des quantiles, car nous considérons que le prix n’est que la conséquence de l’offre et de la demande. Ce sont donc sur ces deux aspects que nous nous concentrons pour fixer des prix. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *