Pourquoi vous devriez y réfléchir à deux fois avant d’envoyer un mail de remerciement

Spread the love

À priori, il n’y a rien de répréhensible à envoyer un e-mail de remerciement. Et pourtant, ce simple geste de politesse serait néfaste pour l’environnement. C’est la conclusion d’une équipe de chercheurs britanniques. Ils estiment que la réduction de ces courriels considérés comme « inutiles » pourrait permettre « d’économiser beaucoup de CO2 ».

Concrètement, et rien que pour le Royaume-Uni, envoyer un mail en moins par jour ferait économiser 16 tonnes de CO2. Selon nos confrères de Ouest-France, ce chiffre abstrait équivaut à 80 000 vols en avion entre Londres et Madrid.

La visioconférence est également dans le viseur de certains scientifiques

Toujours selon la même étude datant de 2019, plus de 64 millions de courriels inutiles seraient envoyés chaque jour dans le pays. Parmi les messages concernés, on trouve de simples « merci », « bonne soirée », « bon week-end ». Autant d’expressions totalement dispensables.

L’enquête concluait sur une note d’optimisme en indiquant que 71 % des britanniques interrogés accepteraient de cesser d’envoyer ce type d’e-mails pour le bien de l’environnement, ou pour lutter contre le changement climatique.

Récemment, d’autres pratiques numériques ont été dénoncées pour leurs effets sur l’environnement. Il en va ainsi de la visioconférence qui, si elle évite des déplacements émetteurs de CO2, génère aussi entre 150 et 1000 grammes de dioxyde de carbone par heure. Les chercheurs américains de l’Université Purdue, du MIT et de Yale suggèrent ainsi de couper votre caméra le plus possible. En procédant de la sorte, l’empreinte pourrait diminuer de 96 %.

Kaveh Madani de l’université de Yale, un des auteurs de cette étude, précise : « Les banques vous indiquent l’impact positif sur l’environnement de la dématérialisation, mais personne ne vous dit l’intérêt d’éteindre votre caméra ou de réduire la qualité de votre streaming. Donc, sans votre consentement, ces plateformes augmentent votre empreinte environnementale ».

Ils évoquent aussi le cas de vos sessions streaming. Ainsi, regarder votre programme en définition standard plutôt qu’en haute définition sur une plateforme diminuerait les émissions de 86 %.

Leave a Reply