Pourquoi le passage des futurs Mac sur ARM pourrait changer la donne

Spread the love
Pourquoi le passage des futurs Mac sur ARM pourrait changer la donne

Un faisceau de rumeurs diffusées par la presse fait actuellement état d’un projet d’Apple qui pourrait commencer à utiliser des processeurs ARM dans ses Mac à partir du premier semestre 2021. La transition des processeurs n’est pas nouvelle pour Apple. En 1994, le géant américain a fait passer le Mac de sa plateforme originale Motorola série 68000 à des puces PowerPC de l’alliance AIM (Apple-IBM-Motorola). Puis, en 2006, le Mac a de nouveau changé de plateforme, passant de PowerPC à Intel, une situation qui prévaut encore aujourd’hui.

Des rumeurs font état depuis un certain temps d’une adoption des chipsets ARM par les futurs Mac d’Apple. Celles-ci ont encore pris davantage de corps avec l’embauche l’an dernier du concepteur de puces de pointe de ARM, Mike Filippo, qui a également travaillé pour Intel et AMD.

Apple conçoit et fabrique actuellement (via TSMC) ses propres puces basées sur l’ARM pour les iPhone et les iPad, les dernières étant le A13 Bionic 7 nm (iPhone 11, 11 Pro, 11 Pro Max) et le A12X Bionic (iPad Pro 11 pouces, iPad Pro 12,9 pouces de troisième génération). La prochaine génération de puces 5 nm de TSMC devrait être produite en série en 2020. Les puces Apple T-series à base d’ARM sont déjà utilisées dans les Mac.

publicité

Un ensemble applicatif plus large

Du côté des logiciels, Apple s’efforce de faciliter le portage des applications iPad sur MacOS grâce à son projet Catalyst, annoncé l’année dernière lors du WWDC. Actuellement, ce projet propose un nouveau SDK Xcode qui permet de sélectionner une case à cocher “Mac” pour convertir une application iPad existante en une application MacOS native avec des fonctions de bureau et de fenêtrage et des commandes tactiles adaptées à la saisie au clavier et à la souris.

L’objectif final est de prendre en charge les transitions de MacOS à iOS également, en créant des applications “universelles” qui peuvent fonctionner sur les deux systèmes d’exploitation avec un minimum de tracas pour les développeurs et les utilisateurs.

Des fuites font aujourd’hui état d’un « nouvel iPhone 2H20 5G, un nouvel iPad 2H20 équipé de mini LED, et un nouveau Mac 1H21 équipé du processeur de conception propre ». Ce nouveau Mac basé sur la technologie ARM sera probablement un appareil relativement bas de gamme – peut-être un MacBook Air mis à jour – tandis que les Mac haut de gamme de niveau professionnel resteront basés sur Intel pendant un certain temps. Personne ne s’attend à ce qu’un processeur Arm conçu par Apple puisse offrir des performances équivalentes à celles du Xeon W à 28 cœurs du nouveau Mac Pro.

Microsoft, bien sûr, a déjà fait le choix du x86 d’ARM – d’abord avec Windows RT, et maintenant avec Windows 10 ARM. Windows RT a échoué parce qu’il ne pouvait exécuter qu’une sélection limitée d’applications Windows Store natives – ce que Windows 10 basé sur ARM a partiellement corrigé en prenant également en charge les applications de bureau x86 32 bits (mais pas 64 bits) sous émulation.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply