Pourquoi la 5G n’est-elle pas encore lancée à Paris ?

Spread the love
Pourquoi la 5G n'est-elle pas encore lancée à Paris ?

La 5G a beau être lancée depuis le 18 novembre dernier, elle est encore loin d’être une réalité, que ce soit pour les entreprises ou le grand public. Celle-ci est en effet confrontée à la fronde de nombreuses municipalités écologistes, notamment à Paris.

Alors que de nombreuses capitales mondiales disposent d’ores et déjà de réseaux mobiles de nouvelle génération, la Ville Lumière est à la traîne de ce point de vue. Et si la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo avait déclaré à la rentrée être opposée à tout moratoire – pourtant réclamé par ses alliés écologistes – elle a toutefois indiqué lancer une consultation citoyenne, qui devrait donc retarder le déploiement de la 5G.

Déjà envisagée par la municipalité en septembre dernier, cette consultation a finalement été actée en fin de semaine dernière, lors du Conseil de Paris. Comme l’indique ce mardi Le Figaro, elle sera déléguée à la société Avenir Focus, qui sera chargée d’établir un panel de 80 citoyens (dont 25 résidant à Paris et 55 habitant dans les départements limitrophes de la capitale). Ceux-ci se réuniront dans le cadre d’ateliers virtuels pour approfondir l’ensemble des thématiques tournant autour de la nouvelle génération de technologie mobile et de son impact social et environnemental. Ils rendront leurs conclusions le 5 décembre prochain. Ces dernières seront présentées au milieu du mois au Conseil de Paris.

publicité

Les opérateurs attendent les conclusions des différentes concertations

En misant sur le dialogue, les opérateurs suivent la position du président de l’Arcep, Sébastien Soriano, qui les avait invité il y a quelques semaines à « respecter la démocratie locale et à s’inscrire dans un dialogue avec les territoires ».

« Il serait de bon aloi que les opérateurs respectent les concertations et ne passent pas en force dans les endroits où des maires veulent trouver une solution pour concilier des impératifs et créer de l’appropriation » sur la 5G, faisait en effet valoir ce dernier lors d’un passage sur le plateau de BFMTV.

Un message reçu cinq sur cinq par les opérateurs, qui n’ont donc pas opté pour l’heure pour le passage en force, en attendant les conclusions des différentes concertations menées sur le sujet dans certaines métropoles.

Reste que ces derniers disposent désormais de toutes les autorisations nécessaires à l’allumage de leurs réseaux de nouvelle génération. L’attentisme dont font aujourd’hui preuve ces derniers pourrait donc ne pas durer et déboucher sur des procédures juridiques, en cas de blocage du déploiement des réseaux dans certaines grandes villes de France.

Leave a Reply