Pourquoi il faudra encore attendre pour voir une application Instagram sur iPad – Presse-citron

Spread the love

Cela peut surprendre à première vue mais Instagram, un des réseaux sociaux les plus populaires au monde, n’a toujours pas d’application iPad. Ce choix est en fait pleinement assumé et le PDG d’Instagram, Adam Mosseri, l’a réaffirmé le week-end dernier.

Ses propos nous sont rapportés par un journaliste de The Verge. Il aimerait créer une application iPad mais « nous n’avons qu’un nombre limité de personnes, et beaucoup de choses à faire, et ce n’est pas apparu comme la chose la plus urgente à faire dans l’immédiat. » Comme l’explique DigitalTrends, l’iPad existe depuis dix ans maintenant et si Instagram n’a jamais ressenti le besoin de créer une application, il est peu probable qu’il se précipite pour le faire.

Instagram planche sur de nombreux autres projets

Mais la donne pourrait toutefois changer avec l’arrivée de nouveaux smartphones pliables accessibles au plus grand nombre, comme l’est le Samsung Galaxy Fold. L’utilisation du réseau social sur ce type de téléphone est très compliquée. Si un nombre suffisant d’utilisateurs les adoptent, Instagram serait alors dans l’obligation de passer à l’action s’il veut continuer de séduire le grand public.

Pour l’heure, Instagram préfère donc se concentrer sur d’autres projets. Nous vous parlions récemment de la phase de test qui vient de commencer consistant à rendre la messagerie du réseau social accessible sur les ordinateurs. Une évolution bienvenue tant les messages privés sont très appréciés par les utilisateurs de l’application mobile.

La possible suppression du compteur de likes est aussi un autre grand chantier pour la plateforme. Depuis quelques mois, Instagram teste cette évolution dans quasiment tous les pays, mais cette mesure n’impacte pas encore tous les comptes. Des critiques se font entendre mais le réseau social semble avoir l’intention d’aller jusqu’au bout de sa démarche. Cette mesure est censée améliorer le bien-être des utilisateurs en supprimant la tyrannie du like.

Leave a Reply