Pour refroidir l’air extérieur, le Qatar installe des climatisations dans la rue

Spread the love

Cet été, il a fait une nouvelle fois très chaud, sur la majeure partie de l’Hexagone français. Dans les villes, de nombreux appartements ont vu fleurir des climatisations, afin de faire face aux longues journées (et nuit !) de canicules. Un achat tendance, presque indispensable pour certains, notamment au sein des familles ayant un enfant de bas âge, ou chez les personnes âgées.

A la télé, les médias n’ont pas hésité à revenir sur le sujet très controversé de ces installations énergivores et très mauvaises pour l’environnement. L’un des chiffres clé concerne d’ailleurs l’impact qu’ont ces refroidisseurs sur la température extérieure. Selon de nombreuses études, jusqu’à 2° C supplémentaires peuvent être liés à la présence de ces climatisations.

Contre-productif, les climatiseurs sont un véritable fléau pour l’environnement, et même pour résoudre le problème de ces températures difficilement vivables. Une course sans fin vers la fraîcheur, auquel le Qatar vient de dépasser d’autant plus les limites. En attendant ses stades climatisés prévus pour la prochaine Coupe du monde de football 2022, le pays de la péninsule arabique veut refroidir ses lieux publics et ses rues. Au grand dam de l’environnement.

Le Qatar installe des climatisations à l’extérieur

Un véritable serpent qui se mord la queue : la solution trouvée par le Qatar pourrait sembler irréelle. Elle ne l’est pourtant pas. Les autorités qataries ont pris la décision d’installer des refroidisseurs géants dans les rues et les marchés extérieurs. L’information a notamment été mise en avant dans un post publié par The Independant, mentionnant l’idée que ces nouvelles installations permettront « qu’une brise fraîche permette à la vie de continuer comme avant ».

Qatar chaleur

Le Qatar fait partie de ces pays où le dérèglement climatique est des plus visible © Unsplash / Jase Ess

Il faut dire que le pays fait partie des plus chauds de la planète, et que le dérèglement climatique est réellement observable. Depuis la période préindustrielle, on y enregistre une température en moyenne 2 degrés supérieure, permettant de dépasser très régulièrement les 46 degrés.

« Si vous éteignez les climatiseurs, ce sera insupportable », expliquait Yousef al-Horr, fondateur de l’Organisation pour la recherche et le développement du Golfe, aux journalistes du Washington Post. Mais avec de telles installations, il est certain que les températures devraient continuer à augmenter ; l’air chaud des climatisations étant relâchée dans l’air ambiant.

Dans un pays où la climatisation est Roi

A ce jour, nous ne pouvons pas définir exactement quel est le plan des autorités qataries, et à combien de refroidisseurs géants le pays souhaite ajouter dans les rues et les lieux publics. Une chose est sûre, la consommation d’électricité devrait en prendre un grand coup.

Pour donner un ordre d’idée, avant même l’arrivée de ces installations en plein air, le pays était déjà le champion du monde . Chaque année, la production d’électricité est à 60 % utilisée pour les climatisations. Dans les chiffres sur l’impact sur l’environnement, les conséquences sont drastiques : ramené à son nombre d’habitants – 2,639 millions en 2017 – le pays est le principal émetteur de gaz à effet de serre. Les Etats-Unis sont loin derrière, avec un rapport de pollution par habitant trois fois moins élevé. C’est dire …

Leave a Reply