Advertisements

Pour Gartner, la 5G va pousser le marché des smartphones

Spread the love
Pour Gartner, la 5G va pousser le marché des smartphones

Le retour des beaux jours. Voilà ce que prédit Gartner dans sa dernière étude à destination des professionnels de l’industrie des nouvelles technologies. Cette année, les livraisons mondiales d’appareils informatiques devraient ainsi atteindre 2,16 milliards d’unités, soit une amélioration de 0,9 % par rapport à l’année dernière, ainsi que le fait savoir le cabinet de recherche, qui relève toutefois que l’année dernière avait été marquée par les plus faibles livraisons en près d’une décennie.

Signalons toutefois que le terme “appareils” englobe pour Gartner les PC, les smartphones et les tablettes. Cette estimation globale cache donc plusieurs tendances contrastées. Pour faire simple : la demande de smartphones va augmenter, tandis que les fabricants de PC ne seront pas aussi performants. Pour Gartner, le principal moteur de l’industrie des nouvelles technologies devrait être le marché des smartphones qui connaîtra une croissance de 1,7 % en 2020 selon Gartner.

Et cela ne devrait pas s’arrêter là. Le cabinet prédit en effet que la demande continuera d’augmenter au fil des ans, à mesure que les téléphones s’amélioreront. D’ici 2022, Gartner prévoit que les modèles 5G représenteront près de la moitié des livraisons de téléphones portables. Principale cause de cette renaissance, qui surviendra après plusieurs années de vache maigre pour les fabricants de smartphones et leurs partenaires ? La 5G, cette nouvelle génération de technologie de télécommunication sans fil qui pourrait entraîner un tout nouveau cycle de remplacement à l’origine d’une augmentation des ventes. Pour autant, cette croissance devrait avant tout être portée par la Chine, où l’infrastructure 5G est d’ores et déjà la plus développée, et qui devrait concentrer une grande partie de l’achat de smartphones 5G.

publicité

La disette s’annonce pour les fabricants de PC

A contrario, les expéditions de PC devraient pour leur part connaître une véritable période de disette, avec une diminution des ventes prévues jusqu’en fin d’année, voire au-delà. Contrairement à la tendance des smartphones, la demande de PC a en fait augmenté l’année dernière. Mais la principale raison de cette croissance a été l’annonce de Microsoft selon laquelle Windows 7 ne serait plus supporté cette année, ce qui signifie que la plupart des utilisateurs – du moins les utilisateurs professionnels – ont remplacé leurs appareils pour passer à Windows 10.

Pour autant, cette mise à niveau semble aujourd’hui révolue. Gartner estime en effet que 80 % des PC utilisés ont maintenant migré vers le nouveau système d’exploitation, et que les achats de remplacement diminueront considérablement à l’avenir. D’autant que ces achats de “mise à niveau” pourraient bien être les derniers alors que Microsoft a d’ores et déjà promis que Windows 10 sera « le dernier Windows ». « Historiquement, il existe une relation claire entre l’augmentation des ventes de matériel et le passage à un nouveau système d’exploitation », fait-on savoir du côté de Gartner. « Cela soulève donc la question suivante : qu’est-ce qui poussera à l’adoption de matériel informatique à l’avenir ? »

« L’avenir du marché des PC est imprévisible car il n’y aura pas de Windows 11. Au lieu de cela, Windows 10 sera systématiquement mis à niveau par des mises à jour régulières », estiment en outre des chercheurs de Gartner. « En conséquence, les pics des cycles de mise à niveau du matériel PC provoqués par une mise à niveau complète du système d’exploitation Windows prendront fin », continuent ces derniers, qui prévoient un délai de trois ans avant que le marché des PC ne se rétablisse sous l’effet de mises à jour futures de Windows 10 qui nécessiteront des ordinateurs plus puissants pour fonctionner.

Il est donc trop tôt pour prédire que cela marque la fin du PC. Avec environ 1,2 milliard de PC Windows utilisés dans le monde, le marché est encore énorme. « La seule différence est que maintenant, avec les smartphones et les tablettes, nous avons plus de choix », conclut Gartner qui rappelle que, sous une forme ou une autre, « les PC continueront d’exister ».

Source : ZDNet.com

Advertisements

Leave a Reply