Advertisements

Portrait volé d’Emmanuel Macron à Lyon : les deux militants relaxés – Lyon Mag

Spread the love

Le tribunal correctionnel de Lyon a rendu son jugement ce lundi, ordonnant “la relaxe au bénéfice de l’état de nécessité et pour motif légitime“.

Les juges de la 7e Chambre sont allés loin dans leurs motivations. Ils justifient l’action des militants par le fait qu’ils n’étaient “pas écoutés par le Président de la République” Emmanuel Macron. Ils affirment en outre que “les périodes électorales ne sont pas les seules durant lesquelles les citoyens peuvent s’exprimer“.

La “non violence des actions et l’absence d’acte de vandalisme” ont également permis une décision en faveur de Fanny Delahalle et Pierre Goinvic, à la surprise des deux prévenus.

Les deux membres d’Alternatiba expliquaient avoir agi pour alerter sur l’inaction du gouvernement en matière d’environnement. C’est le maire du 2e arrondissement de Lyon, Denis Broliquier, qui avait porté plainte. Le portrait, lui, réapparaissait régulièrement, tel une prise de guerre, lors de manifestations, notamment avec les gilets jaunes.

Pour rappel, le parquet avait requis une amende de 500 euros avec sursis.

Advertisements

Leave a Reply