Porsche Taycan : une drôle d’option qui fait polémique

Spread the love

Encore une histoire qui fait du bruit, si l’on peut dire. Rappelez-vous, il y a quelques mois nous vous parlions de l’enjeu que représentait la signature acoustique des voitures électriques. Un enjeu réglementaire concernant la sécurité, mais également, et peut-être surtout, un enjeu d’image.

Car, c’est désormais de notoriété publique, les moteurs électriques ne produisent que très peu de volume sonore, à tel point que dans une voiture dotée d’une bonne isolation acoustique, on n’entend pratiquement rien à bord à basse vitesse, et qu’au-delà d’une vitesse de 90 kilomètres par heure, ce sont les bruits de roulement et le frottement du vent qui prennent le pas sur le bruit du moteur.

Un silence qui apparemment ne plait pas aux autorités européennes, qui, jamais à court d’une idée lumineuse, et tellement soucieuses de la sécurité des piétons traversant la chaussée sans regarder, imposent aux voitures électriques homologuées à partir du premier juillet 2019 de générer un son artificiel en-dessous de 19 kilomètres par heure, soit essentiellement en ville et dans les parkings. Nous avions enfin l’opportunité de vivre dans des villes moins bruyantes avec les voitures électriques, et bien c’est raté : avec ce règlement AVAS (Accoustic Vehicle Alert System), c’est bruit pour tout le monde.

Dans ce contexte, les constructeurs automobiles se penchent sérieusement sur la signature sonore de leurs modèles, l’objectif étant qu’elle soit élégante et reconnaissable. Un sujet qui est pris très au sérieux notamment par les marques haut de gamme, qui y voient un vecteur supplémentaire de communication.

Le son qui parle à l’oreille des puristes

Avec sa Taycan, Porsche a abordé la question à sa façon. Alors que les autres constructeurs s’affairent à créer un son artificiel émis par un haut-parleur qui parle à l’oreille des piétons, la marque allemande a pris le sujet dans l’autre sens. Ici, pas question de produire un son « fake » généré par une fréquence de synthèse. Le son des moteurs étant partie intégrante de l’ADN de la marque (avec notamment le fameux flat-six), Porsche a travaillé sur le son naturel produit par les moteurs électriques de la Taycan afin qu’ils produisent une musique agréable à l’oreille, et que cette dernière soit dans la lignée de l’histoire de la marque. Mais Porsche est allé un peu plus loin que cela : les ingénieurs an acoustique de la marque ont développé un programme qui « amplifie » ce son afin qu’il soit reproduit et amélioré dans le système audio intérieur de ses voitures. Le son est également « magnifié » pour l’extérieur, répondant ainsi aux normes AVAS.

Porsche s’en explique dans le détail : « Avec le Porsche Electric Sport Sound, la conduite du véhicule est encore plus chargée d’émotion et enrichie par son caractère innovant, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Pour cela, les bruits gênants de l’architecture d’entraînement sont délibérément minimisés et des sons harmonieux et émotifs correspondant à ce que fait la voiture sont amplifiés. Celles-ci sont composées de telle manière qu’une expérience sonore typique de Porsche est créée : avec une siganture électrique claire mais sans conteste le son d’une véritable Porsche. Le conducteur peut activer et désactiver l’Electric Sport Sound en sélectionnant le mode de conduite Sport Plus directement dans le menu Drive de Porsche Communication Management (PCM) ou via les touches configurables. »

Petit problème (pour certains en tout cas, qui ne manquent pas de s’en gausser) : ce dispositif a un prix. Fidèle à ses habitudes, Porsche propose dans son configurateur cette fonctionnalité acoustique… en option pour la modique somme de 504 euros. Autrement dit, si un possesseur de Taycan veut que celle-ci murmure joliment à ses oreilles, il faudra qu’il paie une petite rallonge alors qu’il a déjà fait un chèque entre 155.000 et 185.000 euros (hors autres options).

Alors bien sûr, pour certains, c’est l’option de trop, de celles qui déclenchent les moqueries ou l’indignation sur les forums. Encore une fois, si l’on considère ceci avec un minimum de recul, on constate surtout que ces derniers font preuve d’une méconnaissance assez profonde de la marque et de son histoire. Car s’ils se documentaient un peu, ils sauraient que payer pour avoir du son n’est non seulement pas une nouveauté liée à la Taycan, mais n’est pas non plus une exclusivité de Porsche. Tous les modèles haut de gamme proposent des options qui permettent de générer un son différent, que ce soit dans l’habitacle ou aux sorties d’échappement. Ce sont généralement des packs « sport » dont se régalent les fans rompus aux subtilités acoustiques des belles mécaniques. Que Porsche propose cela et en fasse une source de revenus supplémentaire n’a rien de nouveau ni de choquant.

C’est probablement même ce genre de démarche qui contribue au fait que cette marque soit la marque automobile la plus rentable au monde, n’en déplaise à tous ceux qui découvrent (ou font mine de découvrir) que Porsche est une marque haut de gamme, et chère. Très chère.

Leave a Reply