Policier tué à Avignon: son père exige que “personne ne doit récupérer ce drame” – BFMTV

Spread the love

Le père d’Éric Masson, le brigadier tué mercredi soir à Avignon, s’est exprimé dans le JDD, alors qu’un nouvel hommage sera rendu à son fils, ce dimanche, devant le commissariat où il officiait.

Un rassemblement aura lieu ce dimanche en début d’après-midi avant le commissariat d’Avignon où officiait le brigadier Éric Masson, tué par un dealer mercredi soir. Son père a livré quelques mots au JDD, dans l’édition parue ce dimanche, en marge d’un premier hommage qui s’est tenu samedi à Bédarrides. C’est dans cette commune que le policier vivait avec sa compagne et ses deux filles.

“Il y a un temps pour tout dans la vie. Là, nous sommes dans le chagrin et la douleur, respectons notre tranquillité”, a glissé l’homme endeuillé, ajoutant: “On sert la République, on protège les citoyens, mais on ne fait pas de politique. Je suis un légaliste ; chacun vote pour qui il veut, mais personne ne doit récupérer ce drame à des fins politiques.”

“J’ai connu tous les aspects du métier”

Les Masson forment une lignée de policiers. “Nous sommes une famille simple, au service de l’État”, a simplement commenté le père d’Éric Masson. Le frère et la soeur de ce dernier sont aussi agents des forces de l’ordre. Leur père l’a été pendant trente ans. “J’ai fait vingt ans de tenue et dix ans de judiciaire. J’ai connu tous les aspects du métier”, a-t-il dit.

Cette longue expérience de la police, cette transmission de l’uniforme au sein du foyer ne l’ont cependant pas préparé à envisager l’indicible: “On pense toujours que ça ne nous arrivera pas.”

Robin Verner

Robin Verner Journaliste BFMTV

Leave a Reply