«Chez Pol».Nous avons été les premiers à vous en parler hier sur Libération.fr : la députée LREM Agnès Thill a envoyé un mail à tous les députés de son groupe en guise de «contribution» au rapport parlementaire sur la bioéthique. L’élue de l’Oise y associe la PMA et «l’éclosion d’écoles coraniques». Deux mois après des propos jugés «inacceptables» sur l’influence d’un «puissant lobby gay» à l’Assemblée, s’agit-il du dérapage de trop ? Pas sûr. «L’exclure serait la pire décision. On ne veut pas en faire une martyr. Si on la vire, qu’on la transforme en quelqu’un de meurtri, la frange la plus radicale la récupérera et en fera une icône», assure une source parlementaire. «Ces propos ne correspondent pas à la position de la majorité. Tant qu’on n’est pas dans un registre répréhensible, elle a la légitimité de s’exprimer», ajoute-t-on. L’ambiance risque tout de même d’être un chouïa tendue, mardi, lors de la prochaine réunion de groupe. Plusieurs députés ont demandé le renvoi de la députée. «Agnès Thill doit, sans plus attendre, être exclue de LREM», s’indigne sur Twitter le député du Val d’Oise Aurélien Taché. «Ses dérapages à répétitions sont inacceptables. Elle est libre de ses expressions, qu’elle cesse de salir notre groupe, en allant les répandre ailleurs», vitupère Guillaume Chiche, élu des Deux-Sèvres et un des plus fervents partisans de la PMA pour toutes au sein de la majorité.

(Extrait de Chez Pol, notre newsletter politique quotidienne)

Let a comment