Plantage des GeForce RTX 3080, que se passe-t-il ?

Spread the love

La dernière génération de GeForce RTX 3000 series de Nvidia rencontre quelques  problèmes. De nombreux joueurs se sont plaints de défaillance et de plantage.

Depuis quelques jours les informations se sont multipliées autour des problèmes de défaillance des nouvelles GeForce RTX 3080 de Nvidia. Nous avons été parmi les premiers à évoquer la situation.

GeForce RTX 3080, des joueurs se plaignent de plantage

Depuis le dossier s’est enrichi et malheureusement le problème s’est aggravé dans le sens ou le nombre de victime à augmenter.

Voici la chronologie de l’affaire (source VideoCardz).

  • Vers le 15 septembre, Colorful est le premier constructeur à signaler des problèmes d’instabilité.
  • Le 17 septembre les premiers joueurs qui ont acheté des cartes ont fait remonter la même information.
  • Le 23 septembre, ComputerBase publie un premier article traitant de l’affaire ainsi que VideoCardz.
  • Le 25 septembre GinjFo propose un premier résumé en français. Le même jour notre confrère Igor Wallosek (igor’sLAB) publie un important dossier avec une première analyse du problème.
  • Le 26 septembre plusieurs partenaires de Nvidia font des déclarations.

GeForce RTX 3080, une affaire de condensateur ?

Il est suggéré que les condensateurs peuvent être les coupables.  Tout porte à croire que le problème est lié aux condensateurs installés à l’arrière du GPU. Il est souvent facile de voir cette zone car elle n’est pas couverte par la plaque arrière de la carte graphique. Il y a souvent six condensateurs responsables du filtrage des tensions GPU NVVDD/MSVDD. Normalement plus le filtrage est élevé, moins la carte est susceptible de rencontrer des problèmes à haute fréquence.

Le plantage a été signalé lorsque la fréquence atteint les 2,0 GHz et plus en pleine partie de jeu vidéo. Cela entraine un crash sans aucun avertissement.  Depuis les discutions se sont focalisées sur le choix et le nombres de ces fameux condensateurs.

Founders Edition – Source igor’sLAB - POSCAPs (Conductive Polymer Tantalum Solid Capacitors) en rouge et MLCCs (Multilayer Ceramic Chip Capacitor) en vert

Founders Edition – Source igor’sLAB – POSCAPs (Conductive Polymer Tantalum Solid Capacitors) en rouge et MLCCs (Multilayer Ceramic Chip Capacitor) en vert

Les partenaires de Nvidia ont quelques libertés mais ils doivent utiliser des POSCAP ou des MLCC ou encore une combinaison des deux. En fonction du choix, l’architecture doit s’adapter.

Zotac / Trinity – Source igor’sLAB - POSCAPs (Conductive Polymer Tantalum Solid Capacitors) en rouge

Zotac / Trinity – Source igor’sLAB – POSCAPs (Conductive Polymer Tantalum Solid Capacitors) en rouge

Vous trouverez tous les détails de ces deux solutions (avantages, inconvénients ) ici. Ces informations ont été partagées par l’ingénieur électricien Mirrormaster85 sur Reddit.

Nvidia est sortie du silence mais sans vraiment donner plus de précision. Dans une courte déclaration publiée par PC World, la firme précise

“En ce qui concerne les PCB, nos partenaires personnalisent régulièrement leurs conceptions et nous travaillons en étroite collaboration avec eux dans ce processus. Le nombre approprié de groupes POSCAP vs MLCC peut varier selon la conception et n’est pas nécessairement indicatif de qualité.”

En parallèle plusieurs partenaires ont aussi publié des déclarations.

Leave a Reply