Perpignan : Louis Aliot augmente son indemnité de maire, l’opposition proteste – France Bleu

Spread the love

Élu officiellement maire de Perpignan le vendredi 3 juillet lors du conseil municipal d’installation, Louis Aliot a présidé son premier conseil municipal à Perpignan ce vendredi. À l’ordre du jour, entre autres, l’indemnité du nouveau maire. 

Ce sera votre Fouquet’s ! 

L’un des moments forts de cette première séance, c’est la proposition d’augmenter de 17% l’indemnité du nouveau maire, ce que n’approuve pas du tout l’opposition.

“Ce sera votre Fouquet’s”, prévient Benoît Nougayrede membre de l’opposition avant d’ajouter, ça représente 60 000 euros sur l’intégralité du mandat. Vous avez promis une ville plus juste. Vous devez renoncer. Vous devez être exemplaire”, insiste le conseiller de l’opposition. 

Benoît Nougayrede membre de l'opposition regrette cette première décision du maire de Perpignan
Benoît Nougayrede membre de l’opposition regrette cette première décision du maire de Perpignan © Radio FranceNina Valette

Mais le nouveau maire, connu pour son franc parler, n’en reste pas là. “Je ne vais pas cumuler deux indemnités, celle de maire et celle de président de l’agglomération comme l’ancien maire. Et si ça doit arriver, j’ajusterais l’indemnité de l’agglomération en fonction de cela”, répond Louis Aliot

Un vieux dossier

En 2016, le conseil municipal de Perpignan avait voté une augmentation des indemnités pour certains élus de la majorité. “Dans la ville la plus pauvre de France […], le maire (Jean-Marc Pujol ndlr) augmente certains élus de sa majorité. Il se moque du monde”, avait alors déclaré Louis Aliot, membre de l’opposition. 

La décision du jour peut donc paraître contradictoire. Mais Louis Aliot est très clair : “A l’époque, cette décision est arrivée en plein mandat et non pendant le conseil municipal d’installation. Et ils avaient privé l’opposition d’indemnité pour s’augmenter eux-mêmes. Là c’est différent. Nous gardons la même enveloppe, on va juste la répartir différemment entre le maire, les adjoints et les conseillers”. 

Louis Aliot explique ce choix par son souhait de ne pas cumuler deux indemnité : celle de maire et celle de président de l'agglomération
Louis Aliot explique ce choix par son souhait de ne pas cumuler deux indemnité : celle de maire et celle de président de l’agglomération © Radio FranceNina Valette

Une séance assez longue, et pourtant la semaine est loin d’être terminée pour le nouveau maire. Ce samedi 11 juillet, il sera candidat pour briguer la présidence de la communauté urbaine. Une élection qui pourrait s’annoncer pleine de surprise puisque même si le maire de Saint-Estève, Robert Vila (LR), fait figure de favori, Alain Ferrand maire divers droite du Barcarès, pourrait brouiller les cartes avec sa candidature. 

Leave a Reply