Performances, disponibilité, coûts, le CH de Tullins soigne son SI avec Synology

Spread the love
Performances, disponibilité, coûts, le CH de Tullins soigne son SI avec Synology

Les professionnels IT des TPE/PME le savent, la polyvalence est une qualité indispensable lorsqu’on travaille en équipe réduite. De la gestion du réseau à la sécurité du système d’information, en passant par l’administration de l’infrastructure virtualisée, le support utilisateur, la téléphonie, ou même la vidéosurveillance, « je peux intervenir sur tout ce qui est connecté au réseau », résume Cédric Savona, technicien informatique au Centre hospitalier Michel Perret de Tullins, dans l’Isère. L’établissement de santé, qui emploie environ 300 personnes et compte un peu moins de 200 lits, s’appuie sur une infrastructure informatique qui comprend 52 machines virtuelles exécutant des bases de données stratégiques, des applications professionnelles, des serveurs Web et des solutions de sécurité, ainsi que le stockage de données administratives. Face à des besoins croissants et à une cybermenace grandissante, le CH a donc décidé de moderniser son infrastructure avec plusieurs objectifs : gagner en performances et en disponibilité d’une part, mais également simplifier la gestion et réduire les coûts.

publicité

Une injection d’IOPS en SSD

« Comme beaucoup de services informatiques, nous devons faire plus avec beaucoup moins », explique Cédric Savona. Le budget IT ne permet pas à l’établissement d’acquérir les solutions avec des montants à six chiffres proposées par les grands constructeurs historiques du marché. Utilisateur depuis de nombreuses années d’équipements Synology à titre personnel, le technicien IT se tourne vers les solutions professionnelles du spécialiste du stockage NAS, qui lui prête deux serveurs FlashStation entièrement équipés en SSD afin de valider la capacité des machines à répondre aux besoins du centre. « En termes de performances, nous avons tout de suite vu la différence, se souvient Cédric Savona. Les environnements démarraient presque instantanément ». Pour ce qui est de la disponibilité, l’expert a synchronisé les deux serveurs en haute disponibilité et tout simplement débranché l’un d’entre eux en cours d’utilisation pour voir si la machine virtuelle de test continuait de tourner. « C’était bien le cas, confirme-t-il. Nous sommes un petit hôpital mais nous avons malgré tout des données de santé sensibles et des logiciels médicaux critiques dont nous devons garantir la disponibilité. »

À la suite de ce test concluant, le CH de Tullins décide donc de déployer en production un cluster dédié à ses machines virtuelles, composé de deux serveurs Synology FS6400. Alors que sa précédente infrastructure affichait en moyenne des performances aux alentours de 800 IOPS, l’établissement réalise un benchmark sur sa nouvelle configuration et constate un potentiel de 71 000 IOPS. Autre bénéfice : la simplicité de gestion. « Nous cherchions une solution qui réclame un temps d’administration minimum, poursuit Cédric Savona. Nous avons fini de migrer notre stockage depuis janvier et nous n’avons pas rencontré un seul souci. Les mises à jour se font en quelques secondes, les processus sont automatisés, il n’y a pas de lignes de commande, tout est simple. Et si jamais nous avons la moindre question sur le matériel, le support nous répond en moins de 24 heures ».

Un remède contre les ransomwares

L’établissement a également choisi Synology pour la refonte de son infrastructure de sauvegarde, avec deux baies RackStation RS3617RPxs connectées en 10GbE et offrant 80 To de stockage utile. La première sauvegarde en continu les machines virtuelles de l’hôpital, quand la seconde « offine » s’active seulement une fois par semaine pour réaliser une copie supplémentaire via l’outil Synology Active Backup for Business, avant de s’éteindre automatiquement afin de rester déconnectée du réseau. Un isolement qui permet au CH de disposer d’une ultime solution de repli pour restaurer ses données en cas d’attaque, notamment par ransomware. « Synology est un acteur qui est parfois encore méconnu dans le monde professionnel, note Cédric Savona. Mais ils ont les technologies pour venir concurrencer les grands noms du secteur avec des tarifs bien inférieurs. »

Leave a Reply