Pékin pousse Tencent à abandonner ses droits exclusifs dans la musique

Spread the love
Pékin pousse Tencent à abandonner ses droits exclusifs dans la musique

Pékin continue son travail de sape à l’encontre de ses géants nationaux du numérique. La semaine dernière, les autorités chinoises ont ordonné à Tencent de mettre fin aux contrats exclusifs avec les détenteurs de droits d’auteur musicaux. Il s’agit là du dernier avatar d’une campagne orchestrée depuis de longs mois pour faire rentrer ses géants du numérique dans le rang. Dans les faits, les autorités chinoises ont donné 30 jours à la direction de Tencent pour mettre fin à ces contrats de droits d’auteur afin de “rétablir la concurrence sur le marché”.

Selon le rapport du régulateur chinois, Tencent contrôle actuellement plus de 8% des “ressources exclusives des bibliothèques musicales” en Chine, suite à son acquisition de China Music Group en 2016. Tencent a encore étendu ses activités dans le secteur en plein essor de la musique en ligne au début de cette année, en acquérant Lazy Audio, une plateforme audio basée en Chine qui donne accès à des livres audio, des comédies chinoises, des podcasts et d’autres émissions de radio, pour 2,7 milliards de yuans – soit 350 millions d’euros.

À la fin de l’année dernière, l’autorité de régulation du marché avait infligé des amendes à l’éditeur China Literature, soutenue par Tencent, et à Alibaba pour n’avoir pas déclaré correctement les acquisitions passées en vue de leur autorisation. China Literature avait reçu une amende pour avoir omis de déclarer son acquisition de New Classics Media en 2018. Parmi les opérations d’acquisition pour lesquelles Alibaba s’est vu infliger une amende figurent son investissement de 692 millions de dollars dans Intime en 2014 et l’offre de 2,6 milliards de dollars du géant du commerce électronique en 2017 pour privatiser Intime.

publicité

Un succès encore intouchable

Si la campagne de sape que mène Pékin à l’encontre de ses géants nationaux du numérique continue, elle n’affecte pas pour autant le succès que rencontrent ces derniers. Tencent a ainsi déclaré qu’au cours du premier semestre 2021, l’utilisation de sa plateforme de vidéoconférence VooV Meeting a fait un bond de 26 % dans le monde. Le géant chinois a également fait savoir que les utilisateurs actifs quotidiens de Tencent Meeting, la version continentale chinoise de VooV Meeting, ont atteint plus de 10 millions d’utilisateurs dans les deux mois suivant son lancement l’année dernière.

Résultats des courses : VooV Meeting était la plateforme de vidéoconférence et d’audioconférence “la plus rapide” à atteindre plus de 100 millions d’utilisateurs, ce chiffre ayant été atteint en 245 jours, fait valoir la direction de Tencent.

“Avec l’augmentation continue du nombre d’utilisateurs et des taux de téléchargement de VooV Meeting, Tencent Cloud s’efforce de fournir des fonctionnalités plus efficaces, plus fiables et plus pratiques aux entreprises et aux particuliers qui utilisent la vidéoconférence comme un outil important pour leur développement et la communication de l’entreprise”, a déclaré Poshu Yeung, vice-président senior de Tencent Cloud International.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply