Pass sanitaire, vaccination des jeunes, ce qu’il faut retenir de l’interview de Jean Castex sur TF1 – France Inter

Spread the love

Le premier ministre Jean Castex était interrogé dans 13 heures de TF1 ce 21 juillet pour évoquer le texte en préparation sur le pass sanitaire. De nouvelles restrictions locales, là où le virus circule le plus, sont possibles. Le préfet aura le dernier mot.

Le Premier ministre Jean Castex sur le plateau de TF1 ce mercredi 21 juillet.
Le Premier ministre Jean Castex sur le plateau de TF1 ce mercredi 21 juillet. © Radio France / Victor Vasseur

Après le conseil de défense sanitaire, le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé sur le plateau du 13 heures de TF1. D’entrée, il le reconnaît : “On est dans la quatrième vague”. “Ce fameux variant delta est là, […] et beaucoup plus contagieux. Plus 140% en une semaine, plus de 18 000 cas hier”. Selon le Premier ministre, 96% des 18 000 cas de contamination Covid-19 relevés ce mardi concernaient des personnes non vaccinés. Jean Castex rappelle qu’il saisira le Conseil constitutionnel une fois que le texte sera voté, au début du mois d’août espère-t-il.

Des mesures territoriales

Comme dans l’Hérault, en Haute-Corse et les Pyrénées-Orientales, de nouvelles mesures de restrictions peuvent être décidées avec, par exemple, le port du masque généralisé dans un département, ou dans certaines zones. Cela peut être également “des mesures visant à fermer des établissements recevant du public comme les restaurants à partir de 23 heures…” Dans l’Hérault, les zones de baignade, les plages et les espaces naturels ne seront pas concernés par le port du masque.

Pas de pass sanitaire dans les écoles

“Nous allons mettre le paquet pour vacciner les 12-17 ans à la rentrée” prévient Jean Castex. Ils pourront se faire vacciner au collège ou au lycée. Le Premier ministre confirme qu’il n’y aura pas besoin d’un pass sanitaire pour aller à l’école. “Notre stratégie a été que les enfants soient le plus possible scolarisés” rappelle-t-il, donc pas question de revenir en arrière. On savait déjà que les 12-17 ans étaient exemptés jusqu’à fin septembre de pass sanitaire après le vote des députés mardi.

Une semaine de pédagogie

“Il n’a jamais été question de faire contrôler l’identité des clients par les restaurateurs et les cafetiers” affirme Jean Castex. Il devront demander le sésame aux clients, mais les restaurateurs ne seront pas responsable si l’un d’eux fraude. Il promet “une semaine de pédagogie”. Le pass sanitaire est obligatoire depuis ce mercredi pour aller au cinéma, voir un spectacle, entrer dans un musée. Il le sera début août pour se rendre au restaurant ou au bar. “Ce qui a été décidé, c’est qu’on va faire peser sur les restaurateurs, les cafetiers, la vérification que la personne a bien son pass sanitaire. Mais tout ce qui a trait à l’identité de la personne, ce sera dans un deuxième rideau.” 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

50 millions de primo-vaccinés fin août

Par ailleurs, Jean Castex annonce l’ouverture de cinq millions de rendez-vous de vaccination “dans les 15 jours”, avec un nouvel objectif en ligne de mire. Le gouvernement souhaite atteindre 50 millions de primo-vaccinés fin août. “L’objectif de 40 millions, fixé initialement fin août, sera atteint à la fin du mois” ajoute-t-il. Enfin, les personnes vaccinées ne seront plus considérées comme cas contact et n’auront plus besoin de s’isoler. “Elles n’ont aucune chance d’attraper la maladie” selon Jean Castex.

Leave a Reply