Pass sanitaire européen: Thierry Breton vise une mise en oeuvre “fin juin au plus tard” – BFMTV

Spread the love

Invité ce dimanche de BFM Politique, le commissaire européen au Marché intérieur détaille le calendrier et le contenu de ce sésame qui permettra au trafic aérien de redécoller cet été sur le Vieux continent.

La combinaison associant campagne de vaccination et pass sanitaire donne des perspectives aux Européens, notamment pour voyager cet été. Tel est le sentiment de Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, invité ce dimanche de BFM Politique.

Côté vaccination, l’Union européenne table sur une immunité collective à la mi-juillet, côté pass sanitaire, “la Commission travaille sur l’ensemble des dispositions numériques (…) ça sera fait pour la mi-mai. En parallèle, on travaille avec les états membres et on va pouvoir commencer les premiers tests de fonctionnement début juin pour une mise en oeuvre, on l’espère, mi-juin, fin juin au plus tard”, annonce le responsable.

Un règlement européen qui s’imposera à tous les États membres

Pour autant, la question de retards possibles dus à différentes législations ou réglementations dans chaque pays inquiète. On sait par exemple que des autorités comme le Conseil d’État seront saisies.

“Nous avons décidé ensemble de proposer un règlement. Il est mis en oeuvre par la Commission, il est voté par le Parlement européen dans les jours qui viennent et par l’ensemble des États membres de façon à ce que ce règlement s’impose à tout le monde, de façon à ce qu’il y ait une harmonisation car c’est l’urgence qui prime”, répond Thierry Breton.

“On peut commencer à se projeter”

Traduction, le pass sanitaire sécurisé sera lancé partout dans l’Union au même moment et les pays qui n’auraient pas les ressources techniques pour le mettre en place seront épaulés par la Commission pour éviter tout décalage.

Ce pass, qui reste volontaire, concernera aussi les enfants (qui devront donc être testés avant de voyager), et contiendra “trois éléments principaux: si vous êtes vacciné ou pas, si vous êtes immunisé ou pas, et l’état de votre situation par rapport à un test” si la personne n’entre pas dans les deux premières catégories.

Concernant l’immunité, elle devra être validée par un examen sanguin, Thierry Breton rappelle que 7% environ des Européens ont déjà eu la maladie et sont donc a priori immunisés.

“On peut commencer à se projeter”, souligne le commissaire sur la possibilité de voyager cet été, “sans doute en Europe”, prévient néanmoins Thierry Breton.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business

Leave a Reply