Pass sanitaire : comment ça va se passer dans les centres commerciaux dès ce lundi ? – Sud Ouest

Spread the love

Par James Gregoire

À partir de ce lundi 16 août, le pass sanitaire est obligatoire pour rentrer dans certains centres commerciaux de plus de 20 000 m². Mais comment cela va-t-il se passer exactement ?

Depuis ce lundi 16 août, le pass sanitaire est obligatoire pour rentrer dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m² dans les départements où le taux d’incidence dépasse les 200 pour 100 000 habitants.

En Nouvelle-Aquitaine, 19 centres commerciaux sont concernés, dont 10 dans le seul département de la Gironde.
En Nouvelle-Aquitaine, 19 centres commerciaux sont concernés, dont 10 dans le seul département de la Gironde.

Visactu

Comment l’obtenir ?

Pas de solution miracle pour obtenir un pass sanitaire. Vous pouvez l’obtenir en réalisant un test RT-PCR ou un test antigénique – qui doit être négatif – de moins de 72 heures. Si vous avez été infecté par le Covid-19 il y a moins de six mois, un certificat de rétablissement vous a normalement été transmis et il fait office de pass. Et évidemment, si vous avez reçu votre deuxième dose de vaccin depuis plus d’une semaine, votre pass sanitaire est valable. Dans tous les cas, vous pouvez télécharger votre pass sanitaire ici.

Sur le meme sujet

Avec ou sans pass sanitaire, quelle différence ?

Si vous disposez d’un pass sanitaire valide, la situation n’est pas bien compliquée. À l’entrée du centre commercial, des agents de sécurité sont munis de TousAntiCovidVérif, qui permet de voir s’il est valide ou non. Les seules informations qui apparaissent sont vos noms et prénoms ainsi que votre date de naissance. Il est valide et donc pas de soucis pour passer.

Si votre pass sanitaire n’est pas valide (pas à votre nom, test de plus de 72 heures, deuxième dose de moins d’une semaine etc.) plusieurs issues sont possibles. Tout d’abord, certains centres commerciaux ont mis en place plusieurs barnums afin de réaliser des tests antigéniques. Ces tests sont gratuits et vous permettront d‘obtenir un pass sanitaire valable trois jours. Sinon, l’accès vous sera refusé. Et en cas de rébellion ou de non-coopération, faites attention, les agents peuvent appeler les forces de l’ordre.

Ces dernières sont d’ailleurs les seules habilitées à vous demander une pièce d’identité. C’est pour cela que vous n’avez que le pass à présenter dans les lieux où il était déjà appliqué.

Quel coût pour les commerces ?

En plein été, la logistique reste compliquée à mettre en place. Cette vérification massive des pass nécessite le recrutement en urgence de personnel.

Citée par Le Parisien, Anne-Sophie Sancerre, directrice générale Europe du Sud d’Unibail-Rodamco Westfield (URW), qui gère 39 centres commerciaux en France, prévoit une facture salée pour les établissements. Il faudrait compter « 30 000 euros par porte d’entrée avec les rotations des équipes. » À raison de quatre portes en moyenne par centre, cela représenterait 120 000 euros par mois.

Au-delà de l’aspect logistique, il ne faut pas négliger l’aspect économique de cette mesure. Le contrôle du pass entraînera de facto une affluence plus faible que s’il n’était pas mis en place. Les centres commerciaux risquent aussi de voir leur clientèle habituelle se tourner vers des magasins de moins grande surface et qui n’exigent pas le pass sanitaire. Un appel au boycott des établissements exigeant le pass a d’ailleurs été lancé sur les réseaux sociaux ce lundi matin.

Leave a Reply