Paris en zone d’alerte maximale : ce qu’il faut retenir des nouvelles mesures de lutte contre l’épidémie de… – franceinfo

Spread the love

Bars, piscines et salles de sport vont fermer dans la capitale et en petite couronne, pour quinze jours au moins.

Adieu, l’expresso du matin vite avalé sur le zinc ! Pour deux semaines au moins, les cafés parisiens devront fermer leurs portes, à partir du mardi 6 octobre. C’est une des décisions prises pour freiner l’évolution, jugée alarmante, de l’épidémie de coronavirus dans la capitale et la petite couronne.

>> Nouvelles restrictions, seuil d’alerte dans votre département… Suivez l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans notre direct

Piscines et salles de sport fermées, capacité d’accueil des universités réduite de moitié, soirées étudiantes interdites… Dans une conférence de presse conjointe, lundi 5 octobre, à Paris, le préfet de police Didier Lallement, le directeur de l’Agence régionale de santé Ile-de-France, Aurélien Rousseau, le recteur de Paris, Christophe Kerrero, et la maire PS, Anne Hidalgo, ont détaillé les différentes mesures. Voici ce qu’il faut retenir de leurs déclarations.

“203 clusters actifs” en Ile-de-France, dont 40% “d’origine scolaire et universitaire”

Le directeur général de l’Agence régionale de santé Ile-de-France (ARS), Aurélien Rousseau, a résumé en quelques chiffres la progression de l’épidémie. “Le taux d’incidence est supérieur à 200 pour 100 000 habitants à Paris. Il est au-dessus de 500 pour la catégorie des 20-30 ans, catégorie dans laquelle le virus circule le plus activement. En petite couronne, le taux approche des 200 et poursuit une tendance à la hausse”, a-t-il dit.

Selon lui, on compte “3 500 nouveaux cas confirmés chaque jour”, soit “trois fois et demi de plus qu’il y a un mois”. Du côté des clusters, “203 sont actifs dans la région ; 40% sont d’origine scolaire et universitaire, 26% d’origine professionnelle et 10% proviennent de rassemblements privés, ce chiffre ayant doublé depuis la rentrée.” Il a prévenu : “La pression est forte. Nous savons ce qui va se passer dans les 15 prochains jours, nous allons arriver à 50% d’occupation des lits de réanimation.”

Les bars parisiens fermés à partir de mardi

Les bars vont fermer leurs portes dans la capitale. “A compter de demain, tous les bars à Paris et en petite couronne devront être fermés. Les restaurants – que l’on définit comme étant des établissements dont l’activité principale est la vente de repas – resteront ouverts à leurs horaires habituels, sous réserve du respect d’un nouveau protocole sanitaire validé par le Haut Conseil de santé publique. Ce protocole sera détaillé dans la journée. La vente à emporter d’alcool et la consommation d’alcool sur la voie publique restent interdits à compter de 22 heures”, a confirmé le préfet de police de Paris, Didier Lallement, lundi.

La maire de Paris Anne Hidalgo a précisé que “la Ville, évidemment, accompagnerait un certain nombre de mesures permettant l’ouverture des restaurants dans des conditions très particulières”.

Les soirées étudiantes interdites

Si les bars sont fermés, les jeunes (et les autres) se voient également interdire “tout rassemblement festif” hors de chez eux. “Pour éviter toute pratique festive dans l’espace public, j’interdis explicitement les soirées étudiantes, tout type de rassemblements festifs ou familiaux. Cela ne vise pas, bien sûr, les lieux privés. Les cérémonies de mariage peuvent bien évidemment avoir lieu dans les mairies ou dans les lieux de culte. Mais les mariages dans les établissements recevant du public ne sont pas autorisés”, a énoncé Didier Lallement.

Pas plus de 1 000 personnes lors d’événements publics

L’interdiction des événements rassemblant plus de 1 000 personnes en même temps est maintenue, a souligné Didier Lallement. Les rassemblements de plus 10 personnes sur la voie publique sont également toujours proscrits. Toutefois, “l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public ne s’applique pas aux manifestations revendicatives” au nom de “la liberté fondamentale de s’exprimer et de manifester ses opinions”.

“Pour éviter les regroupements massifs de population, j’ai également pris la décision d’interdire les foires et salons, parcs d’expositions et les événements se tenant sous de grandes tentes (…) chapiteaux, structures”, a poursuivi le préfet de police de Paris.

Une jauge dans les centres commerciaux

Une “jauge” sera mise en place dans les centres commerciaux et les grands magasins situés à Paris et en petite couronne, a complété le préfet. “Le choix a été fait d’encadrer plus strictement le nombre de personnes pouvant se croiser dans les grands centres commerciaux, les grands magasins [qui] devront accueillir au maximum un client pour 4 m2″, a-t-il expliqué.

Les salles de sport et les piscines fermées

Le sport en salle est interdit pour deux semaines. “S’agissant des activités sportives, les gymnases, salles polyvalentes, piscines seront désormais fermés à tout type d’activité. Mais en accord et à la demande du maire, nous avons souhaité que ces espaces puissent continuer à accueillir des mineurs, que ce soit dans un cadre associatif ou privé”, a annoncé Didier Lallement. Il reste néanmoins une petite bouffée d’air : “Les équipements de plein air, les stades, les terrains d’entraînement physique, pourront rester ouverts à condition de rassembler moins de 1 000 personnes ou [pour les espaces dont la jauge est inférieure], 50% de leur capacité maximale.”

Les cinémas et les musées restent ouverts

Pas de changement pour les lieux culturels. “Les théâtres, cinémas et musées resteront ouverts en continuant à appliquer strictement les protocoles sanitaires déjà mis en place”, a détaillé le préfet.

Dans les Ehpad, visite sur rendez-vous et dépistage préventif

Les restrictions s’appliqueront aussi dans les Ehpad. Les visites y seront autorisées uniquement sur rendez-vous, avec deux personnes maximum, si possible dans des espaces dédiés, comme le font aujourd’hui beaucoup d’établissements, a déclaré le directeur général de l’ARS Ile-de-France.

Aurélien Rousseau a également annoncé des opérations de dépistage préventif dans ces établissements. “Nous engagerons le dépistage préventif de tous les professionnels des Ehpad en se tenant le plus possible à une périodicité de 14 jours, a-t-il indiqué. Nous lançons à partir d’aujourd’hui une série de tests antigéniques dans chaque département de la région pour en vérifier l’efficacité.”

La capacité d’accueil des universités limitée à 50%

Dans toutes les salles de cours, les amphithéâtres et les réfectoires des universités, “la capacité d’accueil sera limitée à 50% pour prendre en compte la situation sanitaire parisienne”, a affirmé le recteur de l’académie d’Ile-de-France, Christophe Kerrero.

Des mesures décidées pour “quinze jours”

Les mesures annoncées lundi s’appliquent pendant deux semaines, a expliqué le préfet de police de Paris, Didier Lallement. “Les mesures vont être prises pour les quinze jours qui viennent, avec une réévaluation à l’issue de ces quinze jours pour voir si nous reconduisons ou non un certain nombre de mesures”, a-t-il assuré.

Leave a Reply