Paris : deux femmes prises en otage par un homme muni d’une arme blanche dans un commerce du 12e arrondissement – Le Figaro

Spread the love

L’homme est «connu pour ses troubles psychiatriques». La Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la préfecture de police a été dépêchée sur place.

Un homme «connu pour ses troubles psychiatriques», a pris en otage lundi 20 décembre deux femmes dans une boutique du 12e arrondissement de Paris, selon des sources concordantes auprès de l’AFP et du Figaro. L’homme tient les deux personnes sous la menace d’une arme blanche. La menace terroriste est cependant écartée par les forces de l’ordre.

Le preneur d’otages, «âgé d’une cinquantaine d’années», retient les deux femmes «dans une échoppe» de la rue d’Aligre, dans le quartier de Bastille, où la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la préfecture de police a été dépêchée, sait-on de sources concordantes.. «Il s’agit d’un bazar quincaillerie», selon une source policière. L’homme est «connu localement pour avoir des troubles psy», et pour son «instabilité», ajoutent les différentes sources. Il a demandé à «parler au ministre de la Justice», Éric Dupond-Moretti. «À la suite de la prise d’otage dans le 12e arrondissement, le ministre a évidemment faire savoir aux négociateurs qu’il se tenait à leur disposition», a indiqué l’entourage du garde des Sceaux.

Un large périmètre de sécurité a été mis en place «entre le Faubourg Saint-Antoine et la rue Crozatier», selon Samuel, un habitant du quartier interrogé par l’AFP, précisant qu’un hôtel avait fermé ses portes. Des dizaines de voitures de police, des motards, des militaires de Vigipirate et le camion de la BRI ont été mobilisés, a ajouté ce témoin. Une enquête a été ouverte notamment du chef de «séquestration» et a été confiée au commissariat du 12e arrondissement, a confirmé le parquet de Paris. Sur Twitter, la préfecture de police a lancé la consigne d’éviter le secteur de la rue Aligre :

La police sur place. ALAIN JOCARD / AFP

Leave a Reply