Par peur du Covid, un Américain a vécu trois mois dans un aéroport

Spread the love

Il y aurait presque comme une ressemblance avec le film The Terminal, sorti en 2004 et qui mettait notamment en scène Tom Hanks. Mais, à la différence du personnage incarné par le célèbre acteur, Aditya Singh n’était pas bloqué à l’aéroport international de Chicago pour des motifs administratifs. Non, cet Américain qui vit en Californie a choisi de vivre trois mois sur place de son plein gré, en raison d’une peur liée au Covid-19.

Caché dans une zone sécurisée de l’aéroport

L’affaire commence au mois d’octobre dernier. A l’époque, Aditya Singh arrive à l’aéropot O’Hare, le sixième aéroport mondial en termes de passagers, depuis Los Angeles. Trois mois plus tard, il était encore sur place. L’homme de 36 ans a en effet été arrêté au cours du week-end pour “intrusion dans une zone réservée” et “vol”. Durant ce laps de temps, alors qu’il se trouvait dans une zone sécurisée de l’aéroport, cet individu aurait notamment pu profiter de la générosité de passagers qui n’auraient pas hésité à lui donner de la nourriture. Pour se déplacer à l’intérieur de l’aéroport, il avait mis la main sur un badge officiel, signalé disparu le 26 octobre dernier. On ignore en revanche s’il a tenté de lancer une partie d’Apex Legends ou d’un autre jeu vidéo pour passer le temps…

Mais c’est bien sa capacité à rester non détecté pendant ces longs mois qui surprennent.

Vous me dites qu’une personne non autorisée et non salariée aurait vécu dans une partie sécurisée du terminal de l’aéroport O’Hare du 19 octobre 2020 au 16 janvier. 2021, et n’a pas été détectée ?

s’est ainsi interrogée la juge Susana Ortiz lors de la comparution de l’Américain. Malgré l’usage intensif de la reconnaissance faciale dans les aéroports américains, ce sont finalement deux employés de la compagnie United Airlines qui ont repéré qu’il y avait un problème et lui ont demandé de s’identifier. Ils ont ensuite appelé la police et Aditya Singh a été arrêté. Emprisonné, il pourra toutefois être relâché avant son procès s’il paie une caution de 1.000 dollars. Dans tous les cas, il n’a plus le droit de retourner à l’aéroport de Chicago. Comment pourra-t-il rentrer à Los Angeles ? C’est sans doute une autre histoire…

Leave a Reply