Palavas-les-Flots: “Ils ont tabassé ma grand-mère de 70 ans”, la commerçante agressée témoigne – L’Indépendant

Spread the love

Margot, commerçante de Palavas-les-Flots, raconte le déroulé de l’agression dont elle et sa famille ont été victimes ce vendredi dans les rues commerçantes de la station balnéaire héraultaise.

Vendredi, des commerçants et des vacanciers “issus de la banlieue parisienne” (selon Midi Libre) en sont venus aux mains dans les rues commerçantes de Palavas-les-Flots, station du littoral héraultais aux soirées agitées depuis quelques semaines.

Ce dimanche, nos confrères de Midi Libre publient la vidéo où Margot, une jeune commerçante agressée, témoigne.

Selon elle, “un groupe de vacanciers, trois hommes, une femme enceinte et une autre femme avec des enfants, se sont installés sur des chaises” de son commerce. “Ils mangeaient des glaces et, avec ma mère, on leur a dit de faire attention aux vêtements qui étaient à côté d’eux. Mais le ton est vite monté.”

Devant la tournure des événements, Margot menace alors de faire venir les policiers municipaux: “C’est là que ça a dégénéré. Ils ont tabassé ma grand-mère de 90 ans qui était au fond du magasin. J’ai moi-même pris un coup de parasol dans la tempe.”

“Un policier à terre! Il faut aller le tuer, on va le lyncher!”

Venu en renfort, le conjoint de Margot a été “rué de coups” puis elle est allée “voir (son) bébé de 5 mois qui avait été mis à l’abri par des amis”. “A mon retour, mon beau-père, policier municipal que j’avais appelé, était présent sur les lieux, à terre! Certains disaient, ‘Y a un policier à terre, il faut aller le tuer, on va le lyncher!'” “Il a eu une fracture du nez et une autre fracture du coude.”

Un excès de violence qui a eu bien du mal à se calmer comme le montrent les images filmées ce jour-là. 

Depuis vendredi, Margot reconnaît avoir “peur” parce “qu’ils ont dit qu’ils allaient revenir”. 

Vendredi soir, les commerçants de Palavas avaient manifesté et organisé une opération “ville morte”. Une première manifestation avait été organisée il y a une dizaine de jours pour dénoncer ces incidents sans effets durables visiblement.

Leave a Reply