Oui, l’entretien des pelouses avec un LiDAR résout de gros problèmes

Spread the love
Oui, l'entretien des pelouses avec un LiDAR résout de gros problèmes

Comment empêcher les mauvaises herbes d’envahir des installations solaires qui valent plusieurs millions d’euros ? Grâce à une confluence de développements de capteurs et de technologies d’automatisation. Oui, la réponse est une fois de plus : avec des robots.

Il s’agit d’un problème de taille, le genre de contrainte logistique qui se cache sous les business plan des entreprises et auquel on ne prête pas beaucoup d’attention. Les entreprises qui produisent des énergies renouvelables, comme les parcs solaires et éoliens, couvrent de vastes étendues et se trouvent souvent dans des endroits isolés où les mauvaises herbes poussent naturellement. Si elle n’est pas contrôlée, cette végétation peut causer d’énormes problèmes. Mais engager des personnes pour s’occuper des mauvaises herbes est à la fois coûteux et potentiellement périlleux sur un site sensible.

Une société appelée Renu Robotics a mis au point une tondeuse robotisée dédiée à la gestion de ce type de terrains. L’entreprise vient d’annoncer un accord pluriannuel avec le développeur de LiDAR Velodyne Lidar, Inc., qui fabrique un petit capteur, appelé Puck, pouvant être utilisé pour les systèmes de navigation autonomes.

publicité

Confluence entre développement de capteurs, systèmes autonomes et énergies renouvelables

« Les capteurs Puck de Velodyne constituent un ingrédient essentiel pour notre autonomie et notre navigation robotique », explique Michael Blanton, directeur technique de Renu. « Les capteurs à faible consommation d’énergie permettent au Renubot de fournir un système automatisé de gestion de la végétation qui est répétitif et fiable afin de maintenir les installations en fonctionnement optimal, tout en contrôlant les coûts. »

C’est une bonne illustration de la confluence qui se produit entre le développement de capteurs, les systèmes autonomes et les entreprises qui produisent de l’énergie renouvelable.

« Avec sa tondeuse autonome sophistiquée et durable, Renu Robotics révolutionne la façon dont les entreprises du secteur de l’énergie solaire et de l’énergie gèrent la végétation », dit Laura Wrisley, vice-présidente des ventes de Velodyne Lidar. « Renubot démontre comment les capteurs Puck alimentent la précision et la sécurité des véhicules autonomes, fonctionnant sans intervention humaine. »

Le robot de la société, appelé Renubot, utilise les capteurs Puck pour une navigation de haute précision et pour éviter les obstacles. La tondeuse utilise le LiDAR pour naviguer sur le site, ainsi que la correction GPS cinématique en temps réel (RTK – real-time kinematic) qui permet une précision de positionnement du véhicule à 2 cm près. Renubot est un bon exemple de robot autonome de petite taille, un type de robot que nous voyons de plus en plus. Il tire parti de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique (machine learning) pour la commande et le contrôle autonomes, et pour apprendre et évaluer la topographie tout en effectuant une tonte et un entretien très précis des terrains des installations.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply