Oscars : l’absence d’offre légale risque de renforcer le piratage

Spread the love

La pandémie de covid-19 a une nouvelle fois perturbé les plans d’Hollywood cette année. Alors que la 93ème cérémonie des Oscars devait se tenir le 28 février dernier, elle a été reportée fin avril. Les nominations sont aussi intervenues dans une période très compliquée pour le septième art, alors que les cinémas sont toujours fermés en France, au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays.

Certains films sont ainsi médiatisés mais il n’existe aucun moyen légal pour les cinéphiles de les visionner. Dans ce contexte, la tentation du piratage est très forte. C’est ce que révèle l’étude menée par la société britannique MUSO. « Lorsqu’un titre n’est pas disponible dans un pays ou une région, le public le trouvera via le piratage parce que le piratage est souvent motivé par l’accès; cela est évident dans les commentaires des réseaux sociaux », estiment les experts.

L’offre légale peut aussi parfois entraîner une augmentation du piratage

En examinant la popularité des longs-métrages sur les sites pirates jusqu’à la mi-février, ils ont constaté que Promising Young Woman qui est nominé dans cinq catégories aux Oscars était le film le plus piraté. Il en va de même pour Judas and the Black Messiah qui était également très populaire sur ces portails.

Loin d’être anecdotique, cette absence d’offre légale peut ainsi entraîner des dizaines de millions de téléchargements ou de flux supplémentaires sur les sites de streaming illégaux. Il est difficile d’estimer avec précision le montant perdu mais le coût pourrait atteindre plusieurs milliers de dollars pour les studios, notent nos confrères de TorrentFreak.

En février dernier, nous relations un autre risque pour les géants du cinéma qui n’a cette fois rien à voir avec l’offre légale. La sortie d’un film directement en streaming comme l’a décidé la Warner pour sa plateforme HBO Max aux États-Unis peut entraîner une hausse du piratage. Enregistrer illégalement une œuvre dans une salle est plutôt compliqué et l’image n’est pas de très bonne qualité. À l’inverse, les versions en streaming sont plus faciles à sauvegarder et peuvent donc être partagées massivement dans la foulée.

Leave a Reply