Oppo X 2021 : on a essayé le premier smartphone enroulable, et il est fabuleux

Spread the love

À quoi ressemblera le smartphone du futur ? Si Samsung et Huawei optent pour des formats pliants, OPPO mise sur une technologie d’écran enroulable.

Dévoilé en Chine en novembre dernier à l’occasion de l’ Inno Day, l’OPPO X 2021 est le tout premier smartphone enroulable. Encore à l’état de concept, ce modèle ne sera pas commercialisé assure OPPO France.

Les raisons sont multiples : le constructeur doit encore relever de nombreux défis en matière d’ingénierie, la production de masse n’est pas envisageable à l’heure actuelle et son prix serait bien trop élevé pour que les distributeurs prennent le risque de le référencer.

L’OPPO X 2021 reste donc un aperçu du smartphone du futur, une vitrine du savoir-faire du constructeur en matière d’innovation.

Cela n’a pas empêché la filiale française d’OPPO de faire acheminer un modèle dans nos contrées, histoire de nous en mettre plein la vue. Forcément, nous avons accepté l’invitation.

OPPO X 2021 : ça déroule !

OPPO aime le rappeler : l’innovation fait partie de son ADN. La première caméra rétractable, c’est lui. Le premier capteur frontal sous l’écran, c’est lui aussi. Le premier smartphone enroulable, c’est encore lui.

Personne ne nous contredira, l’OPPO X 2021 est un bijou d’ingénierie. Pour obtenir cet effet « waouh », le constructeur a conçu un système complexe protégé par plus d’une centaine de brevets.

Deux moteurs positionnés en bas et en haut de la charnière se chargent de dérouler l’écran flexible (OPPO n’indique pas si la dalle OLED est fabriquée par Samsung ou LG).

À l’intérieur, un système de plaques disposées en chenille protège et renforce l’écran. Les ingénieurs ont également multiplié les essais pour trouver la courbure parfaite et ainsi éviter l’effet de marquage que l’on observe sur les smartphones pliants. Mission accomplie.

L’OPPO X 2021 s’étire et s’enroule en quelques secondes avec une fluidité déconcertante. Il passe ainsi de smartphone de 6,7 pouces à tablette de 7,4 pouces. L’intérêt (vous l’aurez deviné) est d’apporter davantage de confort de lecture tout en transportant un modèle relativement compact.

« Relativement » car ce concept reste un beau bébé. Le mécanisme épaissit forcément le produit, les moteurs et la chenille l’alourdissent. Pas de quoi s’offusquer, l’OPPO X 2021 reste bien plus fin et léger qu’un Galaxy Fold 2.

Pour actionner le mécanisme, OPPO propose deux méthodes : un double appui sur le bouton d’alimentation ou un glissement vers le haut (dérouler) ou vers le bas (enrouler) le long de la bordure droite depuis ce même bouton.

La première est selon nous bien plus efficace que la seconde. Question d’habitude ? Sans doute, le chef produit d’OPPO France se montrant bien meilleur glisseur que nous.

Le modèle de prise en main disposait d’une version non finalisée de Color OS, repensée pour ce concept-phone. Ainsi, l’interface s’adapte automatiquement lorsque l’écran se déroule. Deuxième effet Kiss Cool.

Les applications du constructeur et les menus des paramètres s’adaptent aussi à ce format et laissent entrevoir de nouveaux usages. Par exemple, un nouveau menu apparaît sur la partie gauche de l’interface lorsqu’on déroule l’écran ce qui facilité la navigation. On peut alors imaginer une multitude d’optimisations, à condition que les développeurs adaptent leurs applications à ce type d’écran.

La transition n’est pas aussi fluide sur un site web ou une vidéo. Le contenu commence d’abord par s’étirer, puis, passé un certain seuil, s’adapte aux 7,4 pouces de l’écran. Perfectible, certes, mais déjà impressionnant.

L’enroulable mieux que le pliable ?

OPPO indique qu’un smartphone enroulable présente plusieurs avantages. Il est moins épais, plus léger et modulable. En effet, les ingénieurs d’OPPO étudient la possibilité d’étirer plus ou moins l’écran. Ainsi, l’utilisateur pourrait choisir la taille de l’affichage selon ses besoins, dans une fourchette comprise entre 6,7 et 7,4 pouces.

Mais le constructeur le reconnaît, « il reste beaucoup de travail pour obtenir un smartphone commercialisable ». Les ingénieurs souhaitent d’abord relever le défi de la durabilité. Pour l’heure, l’OPPO X 2021 assure 100 000 cycles de déroulage/enroulage, soit 5 ans et demi d’utilisation standard. OPPO souhaite atteindre les 200 000 cycles.

Surtout, les ingénieurs travaillent sur les contraintes d’espace. En l’état, le concept ne dispose pas de module photo dernier cri, de capteur frontal ni même de bouton de volume. L’espace réduit de la batterie et l’impact du mécanisme motorisé sur l’autonomie représentent aussi des enjeux de taille. Bref, les ingénieurs n’en ont pas fini avec leurs migraines.

Avec ce smartphone à écran enroulable, OPPO donne donc un autre aperçu du smartphone de demain. Ce format sera-t-il plus adapté à nos usages que les smartphones pliants ? OPPO ne se prononce pas. Il explique que chaque technologie répondra à des besoins différents. S’il étudie la piste de l’enroulable, le constructeur n’est pas fermé aux dalles pliables. Selon nous, au-delà de l’effet “waouh” le smartphone enroulable sera sans doute le plus adapté à nos besoins et habitudes. Mais ce n’est que notre avis.

Leave a Reply