Opération communication pour Emmanuel Macron en une de “Paris Match” – BFMTV

Spread the love

Le couple Macron s’affiche en vacances au fort de Brégançon dans les pages de Paris Match. Derrière une apparente légèreté, le chef de l’Etat fait passer plusieurs messages politiques.

Chemise entrouverte, dans un style décontracté, le chef de l’État a ouvert les portes de Brégançon à Paris Match et donne à voir sa vie en vacances, à l’occasion d’un numéro publié ce jeudi. Une façon de reprendre la main sur l’image du couple présidentiel, après la sortie dans la presse people de photos d’Emmanuel Macron sur un jet-ski qui lui ont valu de nombreuses railleries.

En cette fin de période estivale, Emmanuel Macron semble vouloir quadriller son image, en envoyant les symboles de “vacances studieuses”, analyse sur BFMTV Bruno Cautrès, chercheur et enseignant à Sciences Po.

“Vacances studieuses”

“Il se montre d’abord au travail. Sur la couverture, il est certes en tenue décontractée mais la chemise est impeccablement repassée, le pantalon de costume est toujours là. Et il n’a pas quitté son poste de travail puisque sur la photo, des dossiers sont posés sur une table pour signifier que le chef de l’État est toujours au travail”, décrypte-t-il.

Mais cette stratégie millimétrée l’expose également à des critiques. Selon Florian Silnicki, président de l’agence LaFrenchCom et ancien de l’UMP, la photo de une est “manifestement ratée”. “Brigitte et Emmanuel sont tous les deux vêtus de blanc, blanc sur blanc c’est une erreur pour l’efficacité de la photo. La pose de la Première dame est, par ailleurs, contre-nature” et “casse le côté naturel”, estime cet expert en communication de crise.

Et d’ajouter: “S’il y a derrière cette une une volonté de surmonter les images volées, un conseiller en communication politique aurait dû dire au président de la République qu’il était plus efficace de faire de la politique et non pas de la communication.”

“Remettre le cap sur l’Élysée”

Derrière l’apparente légèreté véhiculée par ce coup de communication, Emmanuel Macron fait pourtant passer des messages politiques, notamment concernant l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Dans les colonnes de Paris Match, il reconnaît “l’anxiété légitime” des Français liée à la circulation active du virus dans certaines régions.

Dans le même temps, il laisse entrevoir la stratégie envisagée dans le cas où une seconde vague se confirmerait: “On ne peut pas mettre le pays à l’arrêt, parce que les dommages collatéraux d’un confinement sont considérables.”

Pour Bruno Cautrès, le “timing” de cette communication est “bien choisi. Par le biais de cette interview, Emmanuel Macron indique que la rentrée arrive et qu’il est temps pour lui de remettre le cap sur l’Élysée”.

En attendant son retour à Paris, le président de la République doit recevoir ce jeudi la chancelière allemande Angela Merkel au fort de Brégançon, avant un entretien avec le Premier ministre Jean Castex ce vendredi.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV

Leave a Reply