Le PS Now, c’est quoi ?

Lancé il y a deux ans maintenant en France, le PS Now est une plateforme de jeux en streaming, qui permet à l’abonné de jouer en illimité à des jeux PS2, PS3 et PS4, et cela, sur une PS4 ou un PC. Une offre dont le prix a récemment été revu à la baisse (le mois ayant été ramené à 9,99 euros) afin de rester compétitif face aux (nombreuses) autres plateformes similaires qui arrivent sur le marché. Si le PS Now (comme Google Stadia pour ne citer que lui) sont taillés pour offrir un rendu optimal sur une connexion web de type Fibre, qu’en est-il du joueur résidant en province et/ou à la campagne, ayant accès uniquement à une bonne vieille ligne ADSL standard ?

Sony PS4 Pro 1 To au meilleur prix Prix de base : 399 €

Voir plus d’offres

C’est pourquoi nous avons décidé de mettre à l’épreuve ce PS Now, non pas dans nos locaux lyonnais hyper-connectés, mais dans la campagne iséroise. Le tout est testé sur une PS4 Pro, reliée en Ethernet à une Box ADSL+ de chez SFR. Un petit tour dans les réglages réseau de notre console permet d’afficher les résultats suivants.

Test ADSL PS Now

Côté fonctionnement, le PS Now affiche une interface on ne peut plus simple, avec un catalogue permettant d’afficher les meilleures exclusivités, les dernières nouveautés, les jeux d’action, de course… On peut également trier les jeux par consoles (PS2/PS3/PS4) et par ordre alphabétique pour une meilleure lisibilité du catalogue. L’offre est assez conséquente, avec des centaines de jeux à (re)découvrir.

Les jeux PS2, PS3 et PS4 du PS Now

Une fois un titre sélectionné, le PS Now affiche une page de chargement, d’environ 15 à 30 secondes chez nous. L’ensemble est assez rapide, et l’on se retrouve assez vite face à l’écran titre du jeu voulu. Une pression sur Start, et le jeu démarre, comme n’importe quel jeu au format physique ou dématérialisé.

PS Now Test

Le chargement d’un jeu a nécessité chez nous entre 15 et 30 secondes maximum

A noter que les jeux lancés sur le PS Now resteront automatiquement épinglés sur l’interface d’accueil de la console, avec un petit logo PS Now pour les identifier. Pratique pour reprendre sa partie sans avoir à retrouver le jeu dans le vaste catalogue du PS Now.

PS Now sur PS4

Chaque jeu PS Now joué vient se greffer automatiquement à l’écran d’accueil de la console. Pratique !

Evidemment, tous les jeux PS3 et PS4 du PS Now permettent de récolter de précieux trophées, qui viennent s’ajouter à la collection du joueur.

Et ça lag alors ?

A la question : « alors, ça lag ou pas sur de l’ADSL ? » Force est d’admettre que non, malgré une connexion qui peut paraître faiblarde pour ce genre d’usage. Sony semble donc avoir boosté ses serveurs PS Now, et l’affichage est orphelin de toute forme d’artefacts ou de soucis visuels, y compris sur les zones sombres. Une bonne chose. Un petit logo s’affichera en haut à droite de l’image si un souci de réseau est détecté.

Le PS Now c’est aussi (et surtout ?) l’occasion de rejouer à d’anciens jeux PS2/PS3

Toutefois, si les lags sont (quasiment) absents, force est de constater que les jeux ne s’affichent pas en pleine résolution. C’est flagrant notamment sur de « gros » titres PS4, comme le dernier God of War, nettement plus pimpant en version physique sur notre PS4 Pro, que depuis le PS Now.

Du 720p seulement en streaming

L’ensemble reste très correct malgré tout, mais l’oeil un minimum avisé verra très rapidement la différence de qualité, puisque le jeu est streamé en… 720p. Bref, c’est plutôt propre visuellement, mais la définition pourra quand même choquer les yeux habitués à la Full HD (et à la 4K). A noter que cette option de télécharger n’est disponible que sur PS4, et tant pis pour les joueurs PC, cantonnés à du 720p uniquement.

Trophées PS Now

A noter que si les jeux PS3 fonctionnent via le streaming uniquement, les jeux PS2 et PS4 peuvent être installés sur le disque dur de la console. De cette manière, le jeu ne dépend plus du réseau, et peut donc être affiché en pleine résolution, et sans le moindre souci graphique lié à un éventuel réseau trop faible (c’est la solution choisie par Microsoft avec son Xbox Game Pass). C’est clairement la solution idéale pour profiter pleinement de titres PS4 comme GTA V, Uncharted 4 ou encore God of War, qui viennent d’arriver sur la plateforme, mais cela implique un peu d’attente et aussi de disposer d’un peu de place sur la console.

Bref, en cette fin d’année 2019, le PS Now est un service de qualité indéniablement, même s’il reste encore limité d’un strict point de vue technique, avec cette résolution 720p d’un autre âge. Il reste un très bon service d’appoint pour se relancer occasionnellement dans certains « anciens » jeux, mais contrairement au Xbox Game Pass, il ne propose pas (loin de là) les derniers titres exclusifs à la PS4.

Ainsi, si certains détenteurs de Xbox One peuvent tout à fait se contenter uniquement du Game Pass pour jouer, cela n’est clairement pas possible sur PS4 avec un PS Now que l’on considérera davantage comme une option de luxe, plutôt qu’un réel élément indispensable.

Mon avis concernant le PS Now (en ADSL)

Même avec une modeste connexion ADSL, difficile de ne pas trouver un vrai intérêt à ce « nouveau » PS Now de Sony, qui brille notamment par la richesse de son catalogue, avec des centaines de jeux à (re)tester. Les joueurs les plus exigeants pesteront forcément face à un 720p (en streaming) assez frustrant, notamment si on dispose d’une PS4 Pro et d’un large écran 4K. Heureusement, il est possible de télécharger les jeux PS4 (et PS2) pour en profiter pleinement.

Côté infrastructure réseau, le PS Now fait un sans faute chez nous, puisque nous n’avons pas rencontré le moindre crash, bug ou autre souci technique durant notre test, malgré une connexion ADSL « limitée ». Le service permet aussi de rejouer à quelques anciens titres PS2, mais aussi à quelques classiques de la PS3, l’occasion de constater à quel point certains titres, pourtant très réussis dans nos mémoires, ont pris un coup de vieux assez monumental…

Enfin, le nouveau positionnement tarifaire du PS Now est également une excellente chose, puisque si le service est disponible à 9,99€/mois, on peut opter pour un abonnement annuel, à 59,99€, ce qui ramène le prix mensuel à seulement 5€. Avant de s’engager, le mieux reste évidemment de tester le service par soi-même, ce qui est tout à fait possible, Sony proposant une offre d’essai gratuite de 7 jours.

Advertisements

Leave a Reply