Nucléaire, hydrogène et renouvelables: le plan de Macron pour l’énergie en 2030 – BFM Business

Spread the love

Le chef d’Etat a présenté son grand plan d’investissement pour les dix ans à venir. L’énergie y tient une place prépondérante.

Décarboner la France, c’est un des grands objectifs pour la décennie à venir. Et si la France peut se targuer d’être un des plus faibles émetteurs d’Europe, grâce au nucléaire, le président de la République a annoncé des investissements pour diversifier cette énergie, faire émerger l’hydrogène vert et accompagner le développement du renouvelable.

Nucléaire: place aux mini-réacteurs

Emmanuel Macron a annoncé un investissement d’un milliard d’euros dans l’énergie nucléaire d’ici à 2030 pour développer des “technologies de ruptures”, notamment des “petits réacteurs nucléaires”. Ces SMR (“small modular reactors”) sont en réalité bien connus puisque déjà utilisés dans les sous-marins, qu’il faudra néanmoins adapter pour le civil. Ils sont l’avantage d’être plus simples à fabriquer et de pouvoir être exportés facilement.

“Il faut lancer plusieurs projets sur des familles technologiques différentes”, a poursuivi Emmanuel Macron, soulignant qu’on “continuera à avoir besoin” du nucléaire. Le chef d’Etat ne s’est, en revanche, pas prononcé sur le futur des EPR, ces nouvelles grandes centrales qui enchainent les déboires. Il attend la fin du chantier du réacteur de Flamanville pour cela.

Hydrogène: devenir leader mondial

Autre axe de la politique énergétique: l’hydrogène vert. “Cela fait partie des secteurs où nous pouvons être leaders” a assuré Emmanuel Macron, assurant que la transition énergétique ne pouvait se faire dans cette technologie. “Nous avons des atouts” et justement le nucléaire car “pour produire de l’hydrogène, il faut de l’électricité et faire de l’électrolyse”.

“D’ici à 2030, la France doit pouvoir compter sur son sol au moins deux giga-factory d’électrolyseurs” a insisté le chef d’Etat. Là encore, le sujet est le coût de fabrication. “On sait faire de l’électrolyse, l’enjeu c’et faire de l’électrolyse pas cher” décrypte sur BFM Business l’ancien patron de Saint-Gobain Pierre-André de Chalendar.

Energies renouvelables: accélérer la technologie

Le chef d’Etat a promis “500 millions d’euros” d’investissements sur les énergies renouvelables pour améliorer les technologies actuelles “éoliennes, terrestres et en mer et photovoltaïque”.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business

Leave a Reply