Nouvelle étude clinique d’Apple pour détecter la Covid-19

Spread the love

Annoncée durant le keynote « Time Flies » de septembre dernier, l’étude sur la détection des problèmes respiratoires est finalement lancée. Apple, en partenariat avec l’université de Washington et l’institut Brotman Baty, propose de mieux comprendre comment les appareils du quotidien — Apple Watch ou iPhone — peuvent être utilisés pour prédire des maladies comme la Covid-19.

Image : Apple

Les chercheurs recrutent actuellement des participants dans Seattle et ses environs qui peuvent présenter des risques de problèmes respiratoires plus élevés que la moyenne, ou qui sont régulièrement exposés à des personnes souffrant de conditions similaires. Les cobayes devront remplir un questionnaire chaque semaine dans l’app Research d’Apple et porter une Apple Watch jour et nuit durant la durée de l’étude (jusqu’à 6 mois).

Si les participants devront posséder un iPhone (un 6s minimum), l’Apple Watch leur sera fournie. Comme elle l’a fait récemment pour le volume audio et les symptômes menstruels Apple pourrait partager quelques enseignements de cette nouvelle étude. Le contexte sanitaire aura peut-être évolué (espérons-le) d’ici là, mais on va encore vivre pendant longtemps avec le coronavirus et les problèmes respiratoires.

Une précédente étude du Mount Sinai donnait déjà une indication sur la capacité de l’Apple Watch à diagnostiquer une contamination au Covid-19 plusieurs jours avant un test classique.

Leave a Reply