Nouvelle amende pour Airbnb : 300.000 euros pour défaut d’information du consommateur

Spread the love
Nouvelle amende pour Airbnb : 300.000 euros pour défaut d'information du consommateur

La plateforme de locations touristiques entre particuliers Airbnb s’est vu infliger une amende de 300.000 euros par la Répression des fraudes indique l’AFP. Son tord ? Ne pas avoir informé suffisamment ses clients, en particulier sur son droit de rétractation en cas d’utilisation de ses services.

L’amende a été adressée à la société Airbnb Ireland Unlimited Company, le représentant légale d’Airbnb en France, pour “non-respect de la réglementation prévue par le code de la consommation applicable aux opérateurs de plateformes numériques”.

C’est la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui a effectué des contrôles sur le site Web de l’entreprise. Ces contrôles ont montré “l’absence d’informations relatives, pour chaque annonce, à la qualité de l’offreur (professionnel ou particulier), aux dispositions du code de la consommation sur le droit de rétractation et celles du code civil en matière de droit des obligations et de responsabilité civile”, indique la Répression des fraudes.

publicité

Des milliers d’euros en quelques semaines

Début juillet, le tribunal judiciaire de Paris condamnait Airbnb à verser 8,08 millions d’euros à la Ville de Paris. La municipalité avait assigné l’entreprise en justice sur le sujet de la régulation des locations saisonnières.

Dans le détail, la loi République numérique du 1er décembre 2017 oblige la plateforme à ce que les loueurs obtiennent un numéro d’enregistrement auprès de la Mairie de Paris. Dans les faits, des milliers d’annonces faisant la promotion de logements parisiens étaient dépourvues de ce numéro d’enregistrement.

Conséquence de cette décision judiciaire, la plateforme oblige désormais les propriétaires parisiens qui veulent louer via son site à renseigner ce numéro d’enregistrement.

Leave a Reply